Critique de Shaynning

Avis sur Phénomènes - Les Omniscients, tome 1

Avatar Shaynning
Critique publiée par le

BD jeunesse dont le scénariste nous a donné la magnifique Bd "Les enfants de la résistance", je ne m'en attendais donc pas moins à voir dans celle-ci une nouvelle bande de jeunes personnages à la personnalité travaillée et dotés d'un certains sens de l'aventure.

Cette fois, nous sommes à notre époque et nos cinq protagonistes se retrouvent soudainement investis d'un Savoir absolu. Cela exclut les informations d'ordre privé ou de la mémoire mnésique ( mémoire des souvenirs), mais tout-de-même, les voilà devenus de véritables bibliothèques cérébrales doublés du répertoire d'Internet à eux cinq. Dans ce premier opus, on se concentre surtout sur leur réunion, somme doute assez rapide pour les quatre premiers: en effet Amber menace de sauter d'un édifice, manifestement peu heureuse de ce qui lui arrive, mais l'arrivé de Diego et Albert la fera changer d'avis. James ne tardera pas à les rejoindre. On pourrait croire que leur nouvel état les entraine à se trouver entre eux, mais la cinquième, Jessica, en voyant toute l'attention médiatique autours des quatre autres "Omniscients" , refuse de se dévoiler, au grand damne de sa famille. Alors que les ados sont confinés dans une villa auprès d'un docteur sympathique, en parallèle, un groupuscule du FBI cherche à mettre la mains sur un potentiel cinquième omniscient. Justement, Jessica, lasse d'être si peu considérée par sa famille, fini par vouloir retrouver les quatre ados, mais devient de facto la cible de ce groupe mal intentionné.

"Les omniscients", c'est un récit sur la question "et si des humains devenaient détenteurs d'un savoir infini?". Dans cette histoire, il s'agit d'ados, donc on ajoute l’ambiguïté morale d'utiliser des mineurs comme potentiels sources d'informations, ce qui, bien sur, n'est pas une grande source de scrupules pour certains. D'ailleurs, c'est même surprenants qu'ils se soient tous retrouvés à la villa du docteur au nom imprononçable , je m'attendais à un confinement dans un bunker quelque part dans les bas-fond d'un désert américains ( cliché, mais correspondant plus à la paranoïa gouvernementale dudit pays, à mon avis). Enfin bref, nous avons plutôt droit à une course poursuite entre les quatre omniscients "répertoriés", Jessica, la cinquième, et ce fameux groupe obscure du FBI, qui cherche à s'accaparer le talent des jeunes. On apprend à se familiariser en même temps qu'eux à l'exploitabilité de leur don. Et quelque part, en parallèle, on voit ce rocher avec les cinq noms gravés dont quelqu'un a la garde, manifestement et qui est lié à leur talent. Reste donc à savoir pourquoi on a bourré le crâne de ces ados de toutes les informations possibles. Bien sur, on verra ça plus probablement dans les tomes à venir.
C'est une bonne Bd, avec une intrigue plutôt moderne, cinq personnages attachants d'ethnies variés ( merci bien!) qui sont déjà futés, nonobstant leur incroyable réservoir de connaissance désormais pleins. On verse dans la philosophie dans cette histoire car bien sur, on soulève certains enjeux existentiels: que deviens-ton une fois saturés de savoir? Qu'elle pertinence a l'école ou l'apprentissage si on enlève l'aspect théorique? Quel intérêt de suivre des histoires quand on connait déjà la fin? Et bien sur, que faire de tout ce savoir? Le mettre à contribution, mais pour quelle cause? Pour qui? Comment?
On a donc une belle base de posée côté philo, mais comme nous avons des humains, on a donc aussi la psycho qui n'est pas bien loin. Et je ne vous parle pas de tous les enjeux ethniques. En somme, c'est une histoire qui soulève beaucoup de questions et d'enjeux, spécialement pour une Bd pour jeune public, ce que j'apprécie beaucoup.

Côté scénario, ça se tiens bien et l'action ne manque pas, mais il y a beaucoup de dialogue et de grands mots ( forcément). Néanmoins, on en apprendra beaucoup avec les omniscients, notamment cette histoire de "Zone aveugle", que j'ai trouvé plutôt cool. Une façon assez évidente de montrer à quel point il est peu simple de passer inaperçu dans une société de cellulaires et de satellites.
Je ne suis pas déçue par les personnages, tous assez différents, mais complémentaires. On dénote même une variation dans leur "manière" d'être omniscient, et le fait de tout savoir ne change rien à leur personnalité. Par contre, d'une certaine manière, on les croirait dans une sorte de "symbiose". Bref, j'ai beaucoup aimé comment s'articule le groupe et le sujet de la BD. Après tout, ce sont des ados, certains aspects demeurent donc tributaire de leur âge et c'est en soi important de le souligner. Autrement, ce ne serait pas très crédible. Autre truc crédible que j'apprécie: la présence de quelques adultes autours d'eux, notamment Docteur Nom-Imprononçable, ainsi que leurs familles, qui viennent faire contre-poids de leur savoir expérientiel, là où celui des ados est moins développé ( avec raison).

J'ai donc bien hâte de lire la suite de ce quintuor attachant et de voir comment ils vont employer leur nouvel état de "Wikipédia-sur patte".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 199 fois
2 apprécient

Shaynning a ajouté cette bd à 5 listes Phénomènes - Les Omniscients, tome 1

Autres actions de Shaynning Phénomènes - Les Omniscients, tome 1