Picots courts ou picots longs ?

Avis sur Ping Pong

Avatar Philounours
Critique publiée par le

Tayou Matsumoto est un auteur à part dans le monde du manga. Souvent comparé à Moebius graphiquement, c'est une référence qu'il revendique.
Ne pas confondre Tayou Matsumoto avec Leiji Matsumoto connu pour Captain Harlock (qu'on a préféré renommer Albator) et Galaxy Express 999

En France il est assez peu connu, peut être un peu plus maintenant, car très à la marge du manga mainstream (la popularité des shônens, mangas orientés ados, toujours aujourd'hui, ne se dément pas en france).
Matsumoto à sa façon à lui de raconter ses histoires se déroulant dans un cadre du Japon jamais reluisant.
Souvent construite autour de 2 personnages, à la fois en opposition totale, mais qu'un lien puissant lie de façon inextricable.

Dans Ping Pong (adapté en film "live" en 2002 et déjà une réussite) Peko surdoué charismatique de la raquette, prend sous son aile Smile, vilain petit canard de l'école rejeté par ses camarades.
Il le protègera et l'initiera à ce sport.
Peko dans sa nonchalance de génie en vient à perdre de sa superbe. Dans une phase d'auto-destruction il baisse les bras alors que Smile est devenu une machine implacable auquel aucun adversaire ne résiste.
Pourtant, il n'a aucune passion pour le ping pong.

Perdant plusieurs matchs, Peko fait face à une crise et de remise en question. En proie au désespoir, il néglige ses entrainements et devient l'ombre de lui-même.
Il lui faudra alors plonger dans son âme pour se retrouver.

Matsumoto tout en dépeignant des personnages très forts, en leur dotant d'une psychologie complexe, n'en néglige pas moins la narration et la représentation du sport.
En usant de ses cadrages si caractéristiques, déformant les personnages et l'environnement, maltraitant les perspectives, il réussi à faire passer la sensation de vitesse du jeu de ping pong et l'intensité d'un match de façon sidérante. Et notre souffle est coupé par la tension qui se dégage de ses cases.

Ping Pong est de surcroit un manga très accessible -ce qui n'enlève en rien de sa qualité- de Matsumoto qu'on lira d'une seule traite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1220 fois
10 apprécient

Autres actions de Philounours Ping Pong