Résumés croisés

Avis sur Pour une poignée de muscade - Picsou

Avatar Tídwald
Critique publiée par le

Résumé (Picsou Magazine)

Malheur à Donaldville, Picsou est à court de muscade ! L'infusion à base de petites noix qu'il boit tous les jours est la seule chose qui le fait tenir. Effaré, il découvre que ses fournisseurs, une tribu indienne d'Amazonie, ont laissé leurs muscadiers à l'abandon dans l'attente d'un professeur américain censé leur apprendre comment mieux vivre. Ni une ni deux, Picsou file sur place se ravitailler lui-même et découvre au passage que le professeur en question n'est autre que son neveu Donald, accompagné bien entendu de Riri, Fifi et Loulou.

Une fois sur place, les Indiens réservent un accueil chaleureux à Donald, qui se voit bientôt chargé de leur apprendre à jouer du bongo et à faire la cuisine. Ce n'est pas vraiment ce à quoi il s'attendait ! De son côté, Picsou essaie de se faufiler dans la plantation de muscadiers, mais il est fait prisonnier, car les Indiens n'apprécient guère les intrus. C'est la maladresse de Donald qui va le sauver : en voulant aider le sorcier de la tribu à réaliser une potion rétrécissante, il change involontairement sa recette en celle d'une potion agrandissante. Les animaux de la jungle en boivent et, devenus immenses, dévastent le village des Indiens. Nos canards peuvent ainsi rentrer chez eux, avec une bonne cargaison de noix de muscade pour le multimilliardaire.

Résumé (Décolonisation Magazine) :

Malheur aux États-Unis, un riche capitaliste est à court de matières premières ! Effaré, il découvre que ses fournisseurs, un peuple sous-développé du tiers monde, ont décidé de mettre un terme à l'accord économique inégalitaire qui les unissait. Ni une ni deux, il file sur place pour se ravitailler lui-même, au mépris des souhaits des habitants du cru. Il fait au passage la connaissance d'un professeur américain chargé de leur inculquer les valeurs occidentales, probablement pour les rendre plus malléables.

Une fois sur place, le professeur offre aux Amérindiens un aperçu de l'American Way of Life dans ce qu'elle a de plus superficiel et vain. De son côté, le magnat essaie de dérober leurs ressources, mais il est fait prisonnier. C'est l'inconscience écologique du professeur qui va le sauver : en répandant dans l'écosystème local un agent chimique instable, il cause la destruction du milieu et anéantit la culture locale. Nos Américains peuvent ainsi rentrer chez eux, avec la promesse d'une exploitation des matières premières locales libérée de toute contrainte pour le multimilliardaire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 87 fois
2 apprécient

Autres actions de Tídwald Pour une poignée de muscade - Picsou