Critique Mangas/Comics #20 : Real

Avis sur Real

Avatar Jérémy Raikou
Critique publiée par le

Real est un autre des mangas de l'auteur Takehiko Inoue , que je vous avez rapidement présenté dans ma critique de Slam Dunk . Aujourd'hui j'avais envie de vous présenter Real , un autre manga parlant de basket ... mais aussi de handicap ! Même si ce manga n'a pas eu malheureusement autant de tomes que les deux autres mangas de Inoue , à savoir Slam dunk et Vagabond , Real vaut le coup qu'on en parle quand même et dispose d'un petit noyau dur de fan quand même et ce manga a tout de même gagné le prix de l'excellence lors du Japan Media Arts Festival, c'est pas rien ! . Aujourd'hui j'avais envie de revenir aussi sur un format de critique plus simple et concis pour ce manga . Real a pour info , été publié dans le young jump , chez nous c'est chez Kana et seulement 13 tomes sont sortis .

Tomomi Nomiya est un voyou bien trempé qui as pourtant un bon fond et est passioné de basket ( un arrière gout de Sakuragi ? :p ) mais qui ne joue plus à cause d'un accident de moto dont il est sorti sans trop de dégats , hormis sa passagère , Natsumi , qui en restera handicapée , elle y perdra l'usage de ses jambes . Depuis , Nomiya la rend visite chaque jours et tentent de lui rendre le sourire et de s'excuser en quelque sorte . En la visitant , il fera la connaissance de Kiyoharu Togawa , qui pratique le handi sport ( celles et ceux en fauteuil roulant jouant au basket notamment ) qui se rendra vite compte que même privé de sa jambe , il est un excellent joueur de basket ! S'en suivra alors une brève animosité puis une amitié au fur et à mesure entre les deux jeunes hommes . Et pour revenir vite fait sur un excellent joueur de basket , nous suivrons également un troisième protagoniste , Hisanobu Takahashi , qui as tout pour lui : il est populaire dans son lycée , il joue trés bien au basket , peut avoir un bon nombre de copines en même temps ( mais quel crevard ! ) jusqu'à ce qu'un jour , pour impressionner sa copine , il vole un vélo et subit un accident de la route de plein fouet , ce qui paralysa toute la partie inférieur de son corps . Nous suivrons alors toute son évolution mentale sur sa rééducation notamment , et le regard qui joue sur lui maintenant qu'il est handicapé à vie .

Real est un manga choc , fais pour nous montrer la cruelle réalité pas seulement des handicapes avec lesquelles les protagonistes doivent vivre , mais aussi nous montrer tout ce qu'il y a autour : rééducation , regard des autres etc . Et c'est dur bordel , c'est trés dur . C'est une œuvre très personnel dans laquelle Inoue retranscrit une fois de plus deux de ses thèmes préférés : le basket ball et se soulever des durs épreuves de la vie . Concernant ce dernier thème , on en avait eu un aperçu dans Slam Dunk sur le fait de se relever de ses échecs et de continuer à avancer , ici dans Real , ce thème est porté à un autre niveau car il ne faut pas juste se relever de ses échecs , mais savoir vivre autrement et s'adapter à ce changement drastique . Et cela compte pour les trois personnages : Nomiya apprendra à etre plus mature au contact de Togawa et à se relancer sérieusement pas seulement dans le basket mais aussi dans sa vie en général ( dans ses fréquentations , au lycée etc ) , Togawa apprendra à se surpasser en tant que joueur de handi sport , à effacer son caractère de cochon et à réintégrer son ancienne équipe d'handi sport , et enfin Takahashi , qui as pour moi , le traitement le plus difficile des trois personnages , devra non seulement subir la douloureuse rééducation mais aussi se faire de nouveaux vraies amis , et surtout réapprendre à jouer au basket mais sous la forme du handi sport .

Ce qui m'a bien plus dans ce manga c'est que c'est finalement le basket ball qui relie les trois protagonistes et qui est un excellent moyen de progresser pas seulement pour devenir les meilleurs joueurs du monde ou gagner des tournois , pour réellement progresser tout court . Le fait de devenir une meilleur personne n'a pour moi jamais été aussi important que dans Real , Inoue à clairement passé un stade supérieur et on le ressent par la passion commune du basket des trois protagonistes qui évolueront chacun de leurs cotés . Chaque personnages , pas seulement les trois gus , ont de vraies raisons de se surpasser , qu'ils soient handicapés ou non , chaque personnages deviennent attachants quand on commence à les connaitre , à les accepter et à découvrir qui ils seront plus tard . Tout comme Slam Dunk et Vagabond , Inoue prend vraiment son temps pour laisser respirer son histoire en longueur et développer ses personnages comme il se doit , on ne se précipite pas et on les découvre au fur et à mesure .

Ce manga est dépeint avec un réalisme étonnant concernant les relations humaines en général et surtout comment l'on est perçu et quesque l'on ressent lorsque l'on est dans un cas d'handicap : de la colère , de la frustration , de la tristesse , de la solitude , mais aussi l'acceptation , l'envie de progresser , le besoin de se relever pour apprendre à vivre avec . Real est aussi un exemple de maturité à ce niveau et force pas seulement ses personnages mais nous aussi lectrices et lecteurs , à porter un regard bienveillant mais pas réducteur sur les personnes handicapés . J'ai bien aimé notamment une phrase que dit Nomiya ( et qui résume bien mon idée ) à des gamins qu'il a affronté en compagnie de Togawa , qui disent en gros que c'est de la triche qu'ils ont gagné car Togawa est dur à marquer à cause de son fauteuil roulant , ce que Nomiya leur répond alors que c'est juste une question de talent , que si ils ont perdu , c'est que le duo de protagonistes étaient plus fort qu'eux . En parlant de basket d'ailleurs ! Les matches en mode basket ball classique et handi sport ( voir parfois un ptit mixte entre les deux ) sont trés bien retranscrit . Encore une fois , on ressent bien toute la passion qu'a l'auteur pour ce sport car à l'image de Slam Dunk , les efforts fourni par les joueurs , la vitesse des dribbles ou des joueurs en chaise roulantes , leur détermination , la transpiration de n'importe quel joueurs mais aussi les Shoots et divers paniers ont vraiment un réel impact et le dessin d'Inoue s'est vraiment peaufiné en particulier au niveau des expressions des visages des personnages ( surement due à son travail en parallèle sur Vagabond ) . J'aurai juste un regret vis à vis de ce manga c'est que l'auteur travaillant sur deux séries en même temps , Real n'est que sa série secondaire , et Vagabond sa série principale , Inoue s'est donc plus attardé sur ce dernier et nous n'avons malheureusement pas énormément de tomes ^^' mais suffisamment pour apprécier une histoire drôlement efficace .

Conclusion : Takehiko Inoue revient avec un autre manga de basket ball traitant également du sérieux sujet du handicap qui nous est narré de manière plutôt cru mais aussi chargé d'espoir pour nos protagonistes . Une histoire vraiment bonne à suivre dont le basket est la clé pour se relever de se monde dur , parfois cruel mais pas totalement , et surtout bien réel .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 514 fois
3 apprécient

Jérémy Raikou a ajouté ce manga à 2 listes Real

Autres actions de Jérémy Raikou Real