Masashi est revenu et il est chaud !

Avis sur Samurai 8 : La Légende d'Hachimaru

Avatar Majin Bejita
Critique publiée par le

J'entame cette critique en précisant que je suis un vieux fan de Naruto depuis mes 7 ans (aujourd'hui j'en ai 23) et j'ajoute à ça que pour tout fan du Hokage orange... Force est de constater que la fin des aventures de notre ninja de konoha s'est avérée plus que décevante même si le combat Naruto vs Sasuke V3 a rehaussé le niveau du rendu final de cette œuvre de 72 tomes. Aujourd'hui, si Kishimoto n'est plus au dessin il reste aux commandes du scénario de samurai 8, son nouveau manga prenant pour thématique les samurais et l'espace, deux ingrédients parfaits pour la conception d'un shonen à la fois épique et original ! Et c'est bien en cette nouvelle épopée qu'il ne fait pas que superviser (rip Boruto) que nous pouvons constater que le maître a apprit de ses erreurs... En effet si beaucoup (ont injustement, selon moi) pensé que Naruto aurait dû se terminer à l'arc Pain, jugeant la longueur de la série comme nuisible à l'histoire, Samurai 8 a une longévité prévue pour 10 tomes ce qui laisse un sentiment de bon présage quant à un scénario construit de son début à sa fin. Nous y suivrons donc l'aventure du jeune Hachimaru... Cloué chez lui par un dispositif servant à le maintenir en vie, c'est donc un geek limite hikikomori (contre son gré) qui sera le protagoniste de ce manga de la nouvelle ère nipponne. Ayant pour unique passion les samurais qu'il rêverait de rejoindre, sa vie va totalement changer le jour où l'une de ses idoles, le samurai chien Daruma de l'école Kongo Yasha vient cogner à sa porte pour lui proposer un grand destin. Je ne compte pas plus que ça m'étendre sur l'histoire de Samurai 8, je vous laisse découvrir. :)
En plus d'un scénario aboutit, j'ai été heureux de remarquer que Kishimoto s'était amélioré sur le plan relationnel des personnages qu'il crée. Je fais bel et bien référence à cette romance à la fois lourde et légère voire incohérente que nous avons suivis dans Naruto tout au long du manga... Car dans Samurai 8, le rapport entre les hommes et les femmes, bien que différent de notre réalité, se veut plus franc et visible ce qui nous invite à nous sentir impliqué dans la relation qui unit Hachimaru et Ann (la Hinata de Samurai 8). A présent je me dois de souligner l'esthétique incontestable de ce nouvel univers que j'aime explorer à chaque chapitre ! Épuré, fluide, détaillé ! Je m'attendais évidemment à rien de triste, venant du meilleur (selon moi) assistant de Kishimoto mais alors là...! Le fait que le délai de parution mensuel de Samurai 8 laisse j'imagine bien plus le temps de faire d'incroyables décors n'est pas le seul et unique facteur justifiant la beauté de ce monde à la fois futuriste et traditionnel... Non, car je ressens également la passion d'un illustrateur accompli qui aime ce qu'il dessine ! Akira Okubo fait un taff incroyable ! Évidemment Kishimoto est derrière la plupart des charadesign mais l'ancien assistant se montre talentueux quant à la réalisation des dessins de Samurai 8! En bref, si vous avez aimer lire Naruto, alors Samurai 8 vous fera vriller!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 341 fois
1 apprécie

Autres actions de Majin Bejita Samurai 8 : La Légende d'Hachimaru