Un bon petit voyage aux pays des songes

Avis sur Sandman : L'Intégrale, tome 1

Avatar Aurélien Laloutre
Critique publiée par le

J’ai commencé cette lecture l’année dernière, et à vrai dire, avant d’émettre une critique, je voulais attendre d’avancer un peu afin de pouvoir me faire une idée assez complète de l’œuvre.... histoire de ne pas écrire n'importe quoi.

Aujourd’hui j’ai bouclé ma 3ème intégrale, je peux donc enfin me lancer.
Je ne vais pas jouer les blasés en disant que je ne suis plus surpris par la plupart de mes lectures, ce serait faux … Outcast, Y le dernier homme, Transmetropolitan …. Ces dernières années, les œuvres qui m’ont « laissé sur le cul » sont tout de même nombreuses. Mais pour Sandman c’est un peu différent … un peu à la manière des Watchmen de Moore … ça m’a carrément pris à contre pied.
Je ne connaissais le comics que de réputation, donc en terme d’attente il n’y avait pas de pré requis particulier, mais c’est la narration elle-même qui désoriente au plus haut point … N’ayant pas lu énormément de choses, hors « Big 2 » auparavant, on peut dire que cela m’a carrément sorti des sentiers battus.
Cela commence pourtant de manière plutôt « « classique », on pose le décor, on découvre les origines du personnage … mais ce n’est que le temps d’un 1er chapitre. Ensuite on enchaîne des récits qui nous amènent au 4 coins de l’espace temps.
Un détour par l’empire Romain pour une brève sur César, un saut en enfer en compagnie de Lucifer, une balade dans le Subconscient de Barbie qui ne se remet par de sa Rupture avec Ken, une anecdote sur un timbrés auto proclamé Empereur des USA … Chaque épisodes décontenance et est d’une richesse scénaristique laissant sans voix … Neil Gaiman a vraiment le don de nous transporter et aussi de nous faire réfléchir, sur les autres, sur nous-mêmes et parfois même sur le sens de la vie en générale.. car on ne ressort pas intact de la lecture de chaque épisode.
Je ne m’attarderai pas sur l’aspect graphique, non pas parce que c’est moche, mais surtout car je connais quasiment aucun des dessinateurs. A part Bachalo et Glyn Dillon, les autres appartiennent probablement à une sphère DC comics des années 70/80 que je ne maitrise absolument pas. On reste globalement dans un style toujours très sombre et raccord avec l’ambiance Mystico-onirique dans laquelle baigne cet univers complexe.
Finalement j’ai envie de dire que ça passe presque au second plan vu la teneur narrative des récits dans leur globalité.
Je voudrais en dire plus mais il me faudrait faire au moins 3 jours d'écriture pour être sûr de rien oublier … aussi je ne détaillerai pas les nombreux Guests de marque (Constantine, Fury et Silver Scarab, Le Sandman de la LJA, Etrigan), les innombrables références mythologiques et historiques et le poids de certains personnages secondaires comme « Death » et « Lucifer » ….

Une très bonne lecture donc, que je ne peux qu'encourager et conseiller.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 266 fois
Aucun vote pour le moment

Aurélien Laloutre a ajouté ce comics à 1 liste Sandman : L'Intégrale, tome 1

  • Sondage Bd
    Cover Les meilleurs comics

    Les meilleurs comics

    Avec : Watchmen, Batman : Un long Halloween, Sin City, tome 1, Sandman : L'Intégrale, tome 1,

Autres actions de Aurélien Laloutre Sandman : L'Intégrale, tome 1