Waw, du bon

Avis sur Souvenirs de l'empire de l'Atome

Avatar Miguel Martin Perez
Critique publiée par le

Aujourd'hui, installé confortablement l'on va parler de "Souvenirs de l'empire de l'Atome" accompagné d'une binch chinoise au doux nom TsingTao (autant lié l'utile à l'agréable ... ou l'agréable à l'agréable ^^)

Thierry Smolderen, voilà un scénariste que j'avais adoré quand j'étais aux études en lisant les dossiers d'Olivier Varèse et les premiers numéro du Gipsy et déjà c'est de bon augure (et en plus il est belge pour ne rien gâter). Et Alexandre 'Alex' pour les intimes) Clerisse , il a un nom sympa puisqu'il porte le même que celui qui me livre mon mazout quand il gèle et ça j'aime bien , surtout que pour l'instant il fait -4°C là où j'habite et qu'en plus il y a une panne de courant ... j'espère que j'arriverai au bout de cet article , il me reste encore trois bougie et une boite d'allumette :) Courage! Au pire si c'est mauvais je brule le livre ^^

Et ça tombe bien car justement l'histoire ce passe ne dans les annéel 50-60, à l'ère de l'atome (et pas de la bougie), de la fission et du nucléaire, de l'exposition universelle, l'ère de papa ... On est en 1958, Paul travaille pour le Pentagone pour la propagande et la guerre psychologique, il a un don depuis son enfance: son esprit cohabite avec celui de Zarth Arn, un héros militaire qui se trouve dans le future (genre 100000ans dans le future!); ce don lui permet de vivre une relation égale et double avec Zarth et réciproquement.

Mais Zelbub, un publicitaire richissime, influant , adepte de l'hyphone et mégalo à l'extreme apprend ce don et voie en Paul l'une des clés afin d'assouvir un de ces desseins, devenir évidemment le maître du monde. Zelbub hypnotise les plus imminent savants et Paul et les faits travailler pour lui ... Quels seront l'impact des actions de Paul sur Zarth ? Paul et Zarth arriveront-il à déjouer les plans ? Zelbub dominera t'il le monde ?

J'avais dis un jour qu'il est de plus en plus difficile de trouver une histoire vraiment originale ou dans tous les cas qui sort des sentiers battues dans la multitudes de sorties bd qui foisonnent à tous va; pour la petite anecdote que mon libraire m'avait cité un chiffre du style 3000 bandes dessinées par an ...allucinant ...mais qui à le temps de lire tous cela et ne parlons même pas du budget pour l'achat et surtout le stockage. Soit, mais ce livra-ci vaut vraiment la peine et nous éclabousse de plaisir (limite proche de l'orgasme) tellement il est beau , bien et originale ... d'un autre siècle en somme :)

Un récit envoûtant et inspiré qui rend hommage aux différents codes des années 50 avec leurs designs innovateurs et futuristes, l'essor du marketing, l'époque où tout semblaient possibles; mais aussi avec de belle référence (rien que Paul, il nous fait penser à Cordwainer Smith ou le Z du méchant comme un certain ennemi de Spirou ?) et bien sur la SF.

Avec en sus un dessin coloré, magnifique, parfois surréaliste et très stylisé qui colle à l'époque et ces références comme de la super-glue. Alexandre Clerisse sévissait déjà dans l'illustration enfant et sur certaines bd et là il nous à fait un boulot en parfait accord avec l'histoire et nous livre un petit bijou graphique à l'esthétique très fifties.

Parlons-en de cette esthétique tiens! Regardez-moi la maquette du livre, une vrai recherche avec une couverture en relief, et toute colorée (voire photo) et un papier plus qu'agréable au touché avec un leger effet granuleux ^^

Pour résumer, c'est tendance, c'est supra-original, c'est un bel objet , c'est beau et imagé ... Plongez dans cette expérience, plongez sur cet OVNI, et respirez cet éther afin les brumes s'empare de votre imaginaire ...

ps: et la bière était bonne :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 610 fois
3 apprécient

Autres actions de Miguel Martin Perez Souvenirs de l'empire de l'Atome