La soirée des cocus célibataires

Avis sur Spirou à New York - Spirou et Fantasio, tome 39

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

"Spirou à new York", c'est le début d'une certain maturité pour les auteurs. C'est aussi le moment où les auteurs se montrent plus audacieux dans la maîtrise de leur art.

L'histoire est sans doute la plus personnelle (parle de ce que tu connais) puisque Tome a effectué un voyage aux USA dans sa jeunesse qui ne le laissera pas indemne. Obnubilé par le pays du rêve il n'aura de cesse de s'en inspirer pour raconter ses histoires. Le scénario est assez sympathique quoiqu'un peu décevant dans le sens où l'objectif principal est étrange (retrouver Spip) et l'on ne ressent jamais de réelle menace planer sur nos héros. L'on constatera aussi que si Fantasio tient toujours le rôle de boute en train, Spirou a, comme étudié dans les précédents tomes, plus d'importance et tient bel et bien la place du héros. C'est aussi l'occasion pour les auteurs d'introduire un personnage bien à eux et qui n'a rien à envier à ceux créés par Franquin : Vito Don Cortizone.

Notons aussi que la particularité de l'album est que les auteurs avancent encore plus loin dans l'introspection psychologique des héros. Si Tome et Janry ont bien su se démarquer des autres auteurs, c'est en allant au-delà des personnages à caractère simple en leur attribuant des 'soucis' du quotidien.

Mais l'intérêt de l'album, et les fulgurances ne sont pas uniquement d'ordre scénaristique. En effet, graphiquement, l'album est magnifique grâce à un jeu d'ombre et de lumière inspiré par les plus grands dessinateurs américains (il suffit de voir les décors, souvent suggéré par quelques silhouette). Le décdoupage est bien plus audacieux et rythmé grâce à des vignettes qui prennent parfois plus de place. Les auteurs font avancer le récit tout en laissant une marge de respiration. Les couleurs de Stuff sont également assez intéressantes.

Bref, "Spirou à New York" est une bonne surprise même si le scénario peut parfois paraître un peu faible.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 649 fois
7 apprécient

Autres actions de Fatpooper Spirou à New York - Spirou et Fantasio, tome 39