Avis sur

Spirou à New York - Spirou et Fantasio, tome 39 par arnonaud

Avatar arnonaud
Critique publiée par le

Après plusieurs albums très efficaces, dans la droite lignée de la série et pas trop révolutionnaire, Tome et Janry décident de faire cette fois une histoire plus personnelle et assez unique en son genre. Mais c'est ça aussi qui en fait tout son sel.

Déjà, l'une des choses les plus étonnante dans l'album est de voir Spirou et Fantasio sans le sou, ayant du mal à terminer le mois, avec le frigo vide et partant à l'aventure avec pour seule motivation de gagner un peu de thunes ! En même temps l'aventure se passe aux états-unis, donc forcément, le rapport à l'argent est accentué, mais tout de même ! C'est aussi certainement la seule aventure de Spirou et Fantasio où on évoque autant le suicide (mais avec humour, hein). Et ça faisait aussi très longtemps qu'on avait pas vu Spirou et Fantasio avec des armes à la main (avec même Fantasio qui tire sur des hommes de main, comme si il était un héros de films d'actions ricain !).

Il y a vraiment une tonalité qui est propre à cet album et qui dénote un peu avec le reste de la série. Mais quelque part ce n'est pas pour me déplaire. C'est surprenant, mais ça change, et ça fonctionne plutôt pas mal. C'est assez étonnant de voir l'influence des films d'action (les fusillades notamment) et de mafia américains déteindre sur cette série classique franco-belge mais ça l'encre aussi dans son époque et dans sa modernité, ce qu'a toujours fait la série.

Bon et l'aventure est bien menée, les personnages secondaires sont vraiment bien trouvés, c'est dépaysant, et y a vraiment plein d'humour. Alors il faut aimer les blagues jouant sur les clichés vis à vis des chinois, mais c'est dans l'ensemble plutôt drôle avec un humour un peu noir efficace à l'image du gag final de l'album qui se fout totalement de la gueule des héros.

Et notons aussi que Janry fait un magnifique boulot aux dessins. C'est toujours aussi vivant, mais on a en plus des cases de décors tout simplement somptueuses, et l'encrage au pinceau apporte vraiment une finesse supplémentaire à la série. L'utilisation accentuée des aplats noirs, couplée à des couleurs moins saturées qu'auparavant, donnent aussi une ambiance vraiment sympa et unique à l'album.

En tout cas très bonne lecture et très bon Spirou, et j'ai hâte de voir ce que les auteurs vont nous concocter ensuite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 530 fois
6 apprécient

arnonaud a ajouté cette bd à 3 listes Spirou à New York - Spirou et Fantasio, tome 39

  • Bd
    Cover Classement Subjectif des Spirou et Fantasio (série classique et one-shot)

    Classement Subjectif des Spirou et Fantasio (série classique et...

    Voilà le classement des Spirou que j'ai lu (il manque quelques tomes de la série parallèle ainsi que les Spirou de Rob-Vel, Jijé...

  • Sondage Bd
    Cover Les meilleurs albums de Spirou

    Les meilleurs albums de Spirou

    Avec : Le Journal d'un ingénu - Une aventure de Spirou et Fantasio, tome 4, QRN sur Bretzelburg - Spirou et Fantasio, tome 18, La Vallée des bannis - Spirou et Fantasio, tome 41, Spirou et les Héritiers - Spirou et Fantasio, tome 4,

  • Bd
    Cover Lu en 2014

    Lu en 2014

    Pour la 3e année consécutive, cette liste revient ! Ici seront listées toutes mes lectures BD de 2014, et il risque d'y en avoir...

Autres actions de arnonaud Spirou à New York - Spirou et Fantasio, tome 39