Fermez les yeux au dessin, lisez entre les lignes !

Avis sur The Promised Neverland, tome 1

Avatar Gzaltan
Critique publiée par le

The Promised Neverland, le nouveau manga a proposer quelque chose de nouveau et de frais depuis l'Attaque des Titans ou One Punch Man. Comme le seinen évoqué précédemment, le dessin n'est pas très ragoutant. Mais en tant que bon lecteur manga, nous avons appris à passer outre la qualité graphique après plus d'une vingtaine de tomes sur les aventures de Eren et ses amis. Ici, ce shonen (really ?) nous place dans la peau d'orphelins vivant heureux dans un établissement. Jusqu'au jour où deux d'entre eux découvrent une sombre vérité qui bouleversa leur univers. Je n'en dis pas plus pour éviter les spoilers.

A partir de cette découverte néanmoins, sachez que les personnages évolueront dans un contexte oppressant, et rempli de suspens. Les personnages proposés principaux comme secondaires sont profonds, et l'histoire parvient à nous tenir suffisamment en haleine pour craindre continuellement pour la survie de ces derniers. Si l'héroïne principale a en premier lieu tous les airs du personnage principal de shonen (positivisme aigue qui finit par agacer grandement), elle se révèle bien plus intéressante et déterminée. L'auteur fait également le choix de faire avancer son histoire à grand pas, sans laisser le temps à son récit de s’encroûter dans telle ou telle situation. Chaque arc reste néanmoins complet et satisfaisant, tout en conservant une logique de continuité nécessaire à la qualité d'un tel titre.

Pour la suite, je me vois obligé de risquer le spoil. Sans cela, je ne pourrais pas discuter du message du manga. Nous parlons ici du débat actuel sur être végétarien. Manger des animaux, l'élevage en batterie : et si ce récit nous proposait une vision du monde où les êtres humains sont le bétail d'une espèce supérieure ? En tant que shonen, l'oeuvre ne s'égare pas dans le détail de la mise à mort. Néanmoins, certaines situations, ou mises en cases, parviennent à nous faire sentir un réel malaise. Et c'est ce sentiment qui aide au message à se transmettre. Si nous sommes écœurés par ce que nous voyons, ne devrions-nous pas réfléchir à la manière dont nous nous comportons nous-même ?

A l'aide d'une subtile mise en situation, ce manga parvient ainsi à transmettre un message, sans forcément nous en parler directement. C'est au lecteur de réfléchir, tout en continuant à suivre les (més)aventures de ces orphelins en quête de liberté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 653 fois
12 apprécient

Autres actions de Gzaltan The Promised Neverland, tome 1