Petit poisson deviendra grand

Avis sur Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2

Avatar JuYawn
Critique publiée par le

Passées les allégations idiotes de racisme que même la Ministre de la Culture Congolaise ne comprend pas, on peut s'attarder sur la véritable valeur du deuxième tome des aventures de Tintin et Milou.

Je ne sais pas si c'est à force de comparer cet album à ceux qui ont suivi, mais dans cet album, je ne supporte pas de nombreuses choses. A commencer par Milou.

Alors je veux bien qu'un chien parle au lecteur. Je veux bien qu'il parle aux autres animaux. Je veux qu'il ait droit à quelques cases. Mais il est inconcevable de destiner la moitié de l'album à ce sale cabot. Sans même parler du problème « Milou est plus intelligent et plus appliqué que les nègres », le fait de le voir directement parler avec Tintin m'horripile au plus haut point. Personnifier autant ce sac à puces ne sert absolument pas le récit. Encore faudrait-il que celui-ci soit existant, ce qu'il n'est pas.

Dans les meilleurs albums de Tintin ( ergo à partir des Cigares du Pharaon ) c'est l'aventure qui vient à Tintin et non pas l'inverse. Merci Hergé d'avoir découvert ce système tellement plus plaisant que de voir Tintin partir tête baissée affronter des lions ou faire un massacre de gazelles.

Car le braconnage, ça Tintin, y'a bon. Sortir son arme à chaque animal rencontré et faire dans la farce pathétique ( le coup des gazelles qui s'amoncellent, franchement, ça fait rire qui ? Même à l'époque ? ).

C'est quand même incroyable de voir à quel point certaines personnes défendent cet album contre les allégations de racisme alors qu'ils ne réfléchissent pas une seule seconde au contenu. Des histoires invraisemblables qui osent même se répéter ( le coup du costume animal ... ) sans aucun potentiel zygomatique. L'intrigue est inexistante, c'est juste une succession de situations sans liens et dont le dénouement est incohérent ou inintéressant, au choix. On peut même parfois dire les deux.

Tintin au Congo est bien la preuve qu'un auteur peut sortir des albums médiocres avant d'entamer une montée en puissance que ce soit dans le dessin, la construction narrative, les idées, l'humour, l'aventure. Encore faut-il se farcir Tintin en Amérique ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1328 fois
34 apprécient · 13 n'apprécient pas

Autres actions de JuYawn Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2