Tintin le bourrin

Avis sur Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2

Avatar Harlemshogun
Critique publiée par le

Ce Tintin a été remanié pour paraitre plus acceptable dans notre époque post-colonialiste. Mais bon ça reste quand même assez surprenant et choquant pour nous. Cela dit il est très intéressant historiquement parlant de constater le postulat de l'époque.
Tintin est le blanc qui a la connaissance scientifique, le courage, il est malin et passe pas mal de temps à tuer des animaux pour le plaisir de façon barbare (dépecer un singe pour en revêtir la peau, ou faire exploser un rhinoceros à la dynamite ou encore faire avaler une éponge à un félin : on dirait du survival).

Tintin est gentil avec les autochtones mais faut pas trop lui courrir sur le haricot quand même. Il est adoré du peuple au point de devenir une divinité (le totem à la fin).

Reste que Tintin se fait à un moment bien vanner quand il renverse le train. En effet, pour se faire comprendre des indigènes il désigne le train sous le terme "tchouk-tchouk" avant de se faire reprendre par un des accidentés scandalisé : "Ca pas être tchouk-tchouk. Ca être belle locomotive"... Ca calme quand même.

Petit ça ne me perturbait pas. J'adorais voir les paysages et les animaux, le reste me passait au dessus de la tête.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 962 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Harlemshogun Tintin au Congo - Les Aventures de Tintin, tome 2