Méchant déraillement

Avis sur Transatlantique en solitaire - Grand Vampire,...

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

Ce troisième volet des aventures très sentimentales de notre Grand Vampire - personnage assez Burtonien, avouons-le - se met d'un coup à dérailler méchamment, avec l'irruption horrifique et hilarante des personnages de "la Fille du Professeur" (la momie Imhotep II et le Professeur Bell), puis surtout, avec une incroyable dissertation sur la perception de Dieu - et donc de l'homme - en fonction de la religion à laquelle on appartient. Cette conclusion, drôle mais pessimiste en ces temps de fanatisme omniprésent, place clairement Sfar au-dessus du lot des auteurs communs de la Bande Dessinée, et confirme la richesse et l'originalité d'une réflexion religieuse déjà à l'oeuvre dans le "Chat du Rabbin". [Critique écrite en 2004]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 72 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Eric Pokespagne Transatlantique en solitaire - Grand Vampire, tome 3