👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le second volet des aventures de notre ami Ralph débute avec ce quatrième tome qui, curieusement, reprend quasi à l'identique les mécanismes du troisième, Ralph se trouvant à nouveau confronté à une cité globalement hostile, au milieu de laquelle, comme dans un jeu de rôle ou un jeu vidéo, il devra trouver des alliés et surtout des "instruments" qui lui permettront de passer au "niveau" suivant de son périple. Si on espérait le renouvellement d'une série qu'on aime bien, mais qui n'a pas atteint le niveau de qualité des "Aventures de Lapinot" ou du "Donjon", on ne peut qu'être déçu par "Un caillou enterré...", le fort sentiment de redite empêchant une adhésion sans retenue aux innombrables péripéties de l'histoire. Si on attendait du Trondheim "standard", on ne peut nier que le plaisir - un peu régressif, quand même - est bel et bien là : dessin impeccable, dynamisme incessant des situations, ambiguïté fondamentale des personnages dont on est bien en peine d'identifier les motivations, humour léger (il faut bien dire que "Ralph Azham" est nettement moins amusant que les œuvres antérieures de Trondheim, qui peine à renouveler ses gags), complexité croissante d'un univers "foisonnant", considérations politiques bien vues (encore ici, la question de la construction de la démocratie, considérée avec un pessimisme croissant par un Trondheim qui semble bien désillusionné), etc.

A suivre quand même... Bien entendu ! [Critique écrite en 2012]

EricDebarnot
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleures BD de 2012

il y a 9 ans

3 j'aime

1 commentaire

Un caillou enterré n'apprend jamais rien - Ralph Azham, tome 4
belzaran
7

Critique de Un caillou enterré n'apprend jamais rien - Ralph Azham, tome 4 par belzaran

Le troisième tome de « Ralph Azham » annonçait la fin du premier cycle. Pourtant, à la fermeture du livre, ce n’était pas bien évident. Je n’étais pas pleinement séduit par cette histoire et...

Lire la critique

il y a 9 ans

6 j'aime

9

Un caillou enterré n'apprend jamais rien - Ralph Azham, tome 4
Eric17
6

Critique de Un caillou enterré n'apprend jamais rien - Ralph Azham, tome 4 par Eric17

Lewis Trondheim est incontestablement un des meilleurs auteurs du neuvième art de ces vingt dernières années. J’ai succombé à ses charmes en découvrant « Slalom », album zéro de « Les formidables...

Lire la critique

il y a 9 ans

2 j'aime

Moi, Daniel Blake
EricDebarnot
7

La honte et la colère

Je viens de voir "Moi, Daniel Blake", le dernier Ken Loach, honoré par une Palme d'Or au dernier festival de Cannes et conspué quasi unanimement par la critique, et en particulier celle de gauche....

Lire la critique

il y a 5 ans

193 j'aime

53

1917
EricDebarnot
5
1917

Le travelling de Kapo (slight return), et autres considérations...

Il y a longtemps que les questions morales liées à la pratique de l'Art Cinématographique, chères à Bazin ou à Rivette, ont été passées par pertes et profits par l'industrie du divertissement qui...

Lire la critique

il y a 2 ans

177 j'aime

92

Je veux juste en finir
EricDebarnot
9

Scènes de la Vie Familiale

Cette chronique est basée sur ma propre interprétation du film de Charlie Kaufman, il est recommandé de ne pas la lire avant d'avoir vu le film, pour laisser à votre imagination et votre logique la...

Lire la critique

il y a plus d’un an

162 j'aime

22