Sordide

Avis sur Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985) –...

Avatar Guitarrero
Critique publiée par le

Dans cette recréation d'une enfance passée, pour partie, dans un village déshérité de Syrie, Riad Sattouf ne nous montre quasiment que du sordide : arriération, violence meurtrière, misère matérielle, corruption. Voilà qui devrait conforter les idées du Front National à l'heure où ces "hordes de barbares" frappent aux portes de l'Europe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Guitarrero Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985) – L’Arabe du futur, tome 2