Matsumoto nous captivera toujours

Avis sur Zero

Avatar nolhane
Critique publiée par le

Zero est une œuvre de jeunesse du grand Tayou Matsumoto (Amer Beton, Sunny, Number 5..). Alors encore marqué par son ancien rêve de devenir footballer professionnel et venant de découvrir la BD Franco-Belge, le jeune Matsumoto offre un regard neuf sur le manga de sport.
Zero c'est le surnom que l'on donne à Miyabi Goshima le champion du monde de boxe des poids moyens qui n'a jamais connu la défaite. Miyabi a 30ans et commence a penser à la fin de sa carrière. Ne vivant que pour la boxe, sa vie en dehors consiste à s'occuper de ses fleurs. Il s'éveille une fois sur le ring et n’éteins en dehors. Miyabi va alors chercher un boxeur qui pourrait enfin le battre et prendre sa relève. Il va découvrir un jeune boxeur Travis Bal, invaincu et possédant une violence sourde proche de Miyabi, une rumeur circule soufflant qu'il aurait tuer son sparring partenaire à l’entraînement.
Loin des standards des ses débuts, Matsumoto dessine un anti-héros sombre sur le déclin.

Zero est une œuvre empreinte d'une dure mélancolie. Les retours en arrière sur le petit garçon plein de violence que fut Miyabi permettent de comprendre l'homme qu'il est devenu. Il est né avec une grande violence en lui et à très vite chercher comment l'exprimer. Trop fort pour les autres, il a toujours vécu dans la solitude. C'est cette solitude et la recherche d'un sens à la vie au travers d'une lutte que capte Matsumoto.
Visuellement, le début du tome souffre un peu du manque d'expérience de Matsumoto. Œuvre de jeunesse oblige, le dessin va progresser au fil des 400 et quelques pages. Le trait gagne vite en intensité et en précision. Si le début est déjà très beau et original, la dernière partie de l’œuvre centré sur le long match de boxe regorge de trouvaille visuelle et décolle la rétine du lecteur. Matsumoto utilise déjà de nombreuses métaphores visuelles afin d'illustrer les événements ou les sentiments des personnages. Les matchs de boxes sont captivant et l'on ressent bien l'impact des coups et folie de Miyabi. Le match final durant 200 pages est incroyable ! La mise en page regorge d'idées et certaines cases au fort contraste de noir et blanc sont magnifiques. De plus Matsumoto gère très bien le suspens, il est difficile de décrocher une seconde de notre lecture.

Œuvre de jeunesse d'un auteur unique, Zero est une lecture incroyable (on pense parfois à Ping Pong). L'histoire d'un homme ne trouvant pas sa place dans le monde, luttant de toute ses forces pour ne plus être seul mais trop fort pour que quelqu'un le rejoigne. L'histoire est belle et magistralement dessiné. Tayou Matsumoto est décidément un auteur incontournable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
2 apprécient

nolhane a ajouté ce manga à 3 listes Zero

Autres actions de nolhane Zero