Avatar chester_d

Critiques de chester_d

Versus
  Suivre
Bande-annonce
4.6

Du sang de cochon dans une sitcom de Disney Chanel

Note : 3/10, avec un malus pour les erreurs de casting, soit 2/10. Dans sa façon de traiter le sujet, Kimberly Peirce ne montre aucune inventivité. A-t-elle été trop impressionnée par son modèle? Sans doute pas, sa copie prouve même le contraire, mais rien de ce qu'elle invente ne fait mouche. En 2013, Carrie White est devenue une jolie jeune fille un peu complexée qui rêve d'être comme tout le... Lire la critique de Carrie : La Vengeance

2
Avatar chester_d
2
chester_d ·
Bande-annonce
7.1

Faux grand film (n'y allez pas)

Comment transformer un cours de géopolitique en (bon) film? Deux options étaient possibles: la première consistait à faire tenir le film sur les personnages, à les délester de leur statut de symboles de la misère chinoise. Peut-être ai-je mal vu le film, mais j'ai le sentiment que ce choix n'est pas du tout celui qui a été fait: tous les personnages sont ramenés à cette phrase d'une des filles... Lire l'avis à propos de A Touch of Sin

6 16
Avatar chester_d
2
chester_d ·
Bande-annonce
6.4

Tout brûle

On ne souffre plus vraiment dans La Jalousie, l'enfer a été laissé à Rome dans le film précédent de Garrel (Un été brûlant). Toutes les crises sont maintenant jouées en sourdine, ce qui est signifié par cette scène où la petite fille demande à ses parents, qui se déchirent sous ses yeux, de parler moins fort. Ce qui est signifié encore par cette scène où Claudia (Anna Mouglalis) demande à Louis... Lire la critique de La Jalousie

Avatar chester_d
2
chester_d ·
Bande-annonce
6.0

Sous la lourdeur

Il faut être particulièrement attentif à ce qui se passe dans The Immigrant pour y voir autre chose que de la lourdeur, pour faire craquer aussi le vernis de piétà qui recouvre parfois le film, mais cet effort se trouve finalement récompensé : on découvre alors un autre film sous la parabole, un conte sans prince charmant où tout le monde fait pénitence, où la Grâce prend le visage d'une... Lire l'avis à propos de The Immigrant

2
Avatar chester_d
8
chester_d ·
Bande-annonce
6.8

Grossissons les rangs des "alter"!

Dans le fond de cette parabole biblique relue à l'aune des codes du cinéma d'Haneke, et plus généralement du cinéma d'horreur (là est le génie d'Haneke, il a embourgeoisé le cinéma d'horreur, l'a érigé en cinéma de grand festival), il y a quelque chose de profondément dérangeant, qui tient moins au massacre programmé des bourgeois qu'à la survie de leurs enfants. Après avoir ingurgité des... Lire l'avis à propos de Borgman

1 7
Avatar chester_d
1
chester_d ·
Bande-annonce
5.9

Buffet froid

"La seule chose qu'on puisse nous reprocher, c'est notre élégance": voilà une phrase en forme de programme. Dans ce film où tout paraît presque trop beau (le décor, les costumes, la neige et le soleil d'hiver au dehors), l'élégance devient vite une limite: Yann Gonzalez en est pleinement conscient et refuse de s'en tenir à un programme aussi étroit et superficiel. Une fois qu'a eu lieu le défilé... Lire la critique de Les Rencontres d'après-minuit

1
Avatar chester_d
4
chester_d ·
Bande-annonce
4.9

Critique de Cartel par chester_d

Les proies d'un côté et les prédateurs de l'autre: une telle vision du monde pourrait paraître simpliste si elle n'était pas si étroitement liée au "cartel", à cette économie invisible dont il était aussi question dans Cosmopolis de Cronenberg. Dans ces deux films, un homme, qui se croyait beau et fort, finit par pleurer. C'est sans doute la raison pour laquelle la première scène de Cartel, une... Lire la critique de Cartel

1
Avatar chester_d
8
chester_d ·
Bande-annonce
6.2

Goodbye yellow brick road

Je ne vois pas quel charme on peut trouver à cette toute petite chose: Prince of Texas n'a même pas les qualités d'écriture d'Humpday (Lynn Shelton, 2009), qui avait le mérite de jouer sur l'ambiguïté du buddy movie en imaginant comment un mauvais pari pouvait conduire deux amis à coucher ensemble: dans la séquence finale, les deux hommes n'arrivaient pas à passer à l'acte, mais le pari qu'ils... Lire la critique de Prince of Texas

Avatar chester_d
3
chester_d ·
Bande-annonce
6.7

Critique de Snowpiercer : Le Transperceneige par chester_d

Ayant fait tout ce qu'il fallait pour que l'on voie la satire sous la fable un peu débile qu'il nous raconte - et c'est bien ce qui frappe à tout moment dans ce film, cette urgence à se débarrasser de toute situation, voire de tout personnage - comment Bong Joon-ho pouvait-il aborder la lourde confrontation finale, durant laquelle Chris Evans ne sait plus quoi faire (alors, il s'agenouille)? On... Lire la critique de Snowpiercer : Le Transperceneige

Avatar chester_d
8
chester_d ·
Bande-annonce
7.1

Suranné

Les vieilles folk songs qu'on entend dans Inside Llewyn Davis font entendre la vieille chanson des Coen sur les loosers : on en revient toujours avec eux aux bas-côtés de l'histoire américaine, à l'envers du décor, représenté par cette ruelle sombre où Llewyn reçoit des coups. Mais résonne ici une note nouvelle, triste, qu'on entend nettement dans cette scène où la petite amie de Llewyn (Carrey... Lire la critique de Inside Llewyn Davis

3
Avatar chester_d
8
chester_d ·