Avatar cinematraque

Critiques de cinematraque

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.5

Critique de À la merveille par cinematraque

"Malick est indéniablement un magicien de l’image. Mais c’est dans le discours que le film patine et déçoit" La suite sur http://www.cinematraque.com/2013/03/a-la-merveille-se-souvenir-des-belles-choses/ Lire l'avis à propos de À la merveille

Avatar cinematraque
6
cinematraque ·
Bande-annonce
4.1

Critique de Ouf par cinematraque

"Ouf est un produit bâtard, un peu comme le sont les films d’Edouard Baer, auquel on pense : indéniablement parasité par la bactérie télévisuelle." La suite sur http://www.cinematraque.com/2013/03/ouf-un-telefilm-drole/ Lire la critique de Ouf

Avatar cinematraque
4
cinematraque ·
Bande-annonce
5.7

Critique de Au bout du conte par cinematraque

"Au bout du conte peine à trouver le bon équilibre entre la fantaisie et un certain pragmatisme. La métaphore sur les contes de fées pris à contre-pied n’est pas filée entièrement. Ou alors de fil blanc. Il n’y a ni de quoi s’endormir debout, ni de quoi tomber d’ennui, mais le film se révèle sans grande consistance, très anecdotique, en fin de compte." La suite sur http://www.cinematraque.... Lire la critique de Au bout du conte

Avatar cinematraque
3
cinematraque ·
Bande-annonce
5.7

Critique de 20 ans d'écart par cinematraque

"20 ans d’écart ne délivre pas seulement ce mièvre message auquel je ne crois pas : «L’amour n’a pas d’âge», mais : 1/Si tu as quarante ans mais que tu es blonde à forte poitrine, que tu as une plume et que tu es drôle : dans l’amour, tu as ton rôle. 2/Sois toi-m’aime." La suite sur http://www.cinematraque.com/2013/03/20-ans-decart-cougar-espoir/ Lire la critique de 20 ans d'écart

Avatar cinematraque
4
cinematraque ·
Bande-annonce
4.9

Critique de Les Misérables par cinematraque

"La fresque interminable des Misérables, chantée à l’américaine, paie le tribut de l’incohérence majeure qui la fonde : à savoir qu’elle dit la Révolution Française en anglais. Elle aurait pu être sauvée par la profondeur de l’œuvre qu’elle adapte, mais son passage à l’écran verse trop facilement dans la caricature de la littérature du prophète qui savait faire parler la Nature. " La suite sur... Lire l'avis à propos de Les Misérables

Avatar cinematraque
1
cinematraque ·
Bande-annonce
6.9

Critique de No par cinematraque

"Pour recréer le Chili de 1988, l’excellente idée de Larrain est d’avoir, en plus du décor et des costumes, utilisé le matériel vidéo de l’époque, et ainsi de synchroniser ses images à celles des archives. Ce côté bricolo, tout comme la présence de la star Gaël Garcia Bernal, fait songer parfois au cinéma de Michel Gondry, d’autant plus que Larrain ne se gêne pas pour injecter de l’humour dans... Lire la critique de No

4
Avatar cinematraque
10
cinematraque ·
Bande-annonce
7.7

Critique de La Classe américaine par cinematraque

"Le Grand Détournement n’est pas seulement un pastiche des films hollywoodiens, une démonstration de comique de l’absurde à la Monty Python – c’est l’un des derniers grands moments de liberté de création à la télévision, qui s’adresse à l’intelligence du téléspectateur plutôt que de profiter de son temps de cerveau disponible. Le Grand Détournement, c’est aussi, sans doute, en France, le premier... Lire la critique de La Classe américaine

1
Avatar cinematraque
10
cinematraque ·
Bande-annonce
6.7

Critique de Zero Dark Thirty par cinematraque

"Animée par un projet, tenue par une idée fixe, Maya se retrouve à devoir manipuler des corps, travailler avec d’autres et surtout se confronter à eux. Difficile de ne pas deviner ici une incarnation de la cinéaste elle-même. Après qu’elle a été la première femme à obtenir de l’académie des Oscars le prix du meilleur « réalisateur », il n’est pas impossible de voir dans Zero Dark Thirty sa... Lire la critique de Zero Dark Thirty

1
Avatar cinematraque
9
cinematraque ·
Bande-annonce
6.4

Critique de Elefante Blanco par cinematraque

"Elefante Blanco, plus volontiers posé, épouse la structure labyrinthique de Ciudad Oculta (présenté dans le film comme le « bidonville de la Vierge »), où se situe l’essentiel de son action. Le film est ainsi traversé par une poignée de plans-séquences qui, plutôt que d’être envisagés comme de simples morceaux de bravoure, ou des démonstrations techniques (ce qu’ils sont néanmoins) participent... Lire l'avis à propos de Elefante Blanco

Avatar cinematraque
5
cinematraque ·