Des romans sur les hommes et la sexualité (19e et 20e siècles)

Avatar CamilleEurekoi Liste de 4 livres par CamilleEurekoi

  1. 1
    Couverture La Chambre de Giovanni

    La Chambre de Giovanni

    Lire des critiques et voir des avis d’internautes
    A son arrivée à Paris où sa fiancée Hella doit le rejoindre, le jeune Américain David se voit ouvrir les portes d’un monde nouveau par Jacques, habitué des bars interlopes de la capitale où se forment les couples à la faveur de l’obscurité. Il y rencontre Giovanni, barman, et l'attirance immédiate qu'il ressent lui rappelle une première expérience homosexuelle, faite au sortir de l’adolescence… La chambre de Giovanni met en scène la crise de conscience de David, déchiré entre sa fiancée et son amant, entre son désir réel et sa crainte de ne pas se conformer aux codes de la société. James Baldwin signe là un roman radicalement original pour son époque et analyse avec subtilité la profonde détresse psychologique de son héros, un homme qui ne peut ni aimer ni s’aimer, victime de son incapacité à s'affirmer.

  2. 2
    Couverture Fairyland

    Fairyland

    Lire des critiques et voir des avis d’internautes
    Lorsque son père Steve, devenu veuf depuis peu, s’installe à San Francisco en 1974, Alysia Abbott n’a que deux ans. Elle sera le témoin privilégié, tout au long de son enfance et de son adolescence, de l’évolution de la ville et de sa communauté gay, que Steve découvre avec enthousiasme et fougue. Peu de livres ont rendu compte avec autant de vitalité de ce que fut le San Francisco des années 1970, encore profondément marqué par le mouvement hippie et l’influence des écrivains beat. Dans ce décor effervescent, ce “royaume enchanté” domaine de tous les possibles, Alysia Abbott dresse le portrait de son père, poète bisexuel pour qui l’arrivée à San Francisco est une véritable renaissance, tout en évoquant les luttes de la communauté homosexuelle au long des décennies. Difficile de dire ce qui, dans Fairyland, est le plus émouvant, de l’évocation intime de l’amour absolu du père pour sa fille, ou du portrait collectif d’une communauté bientôt en proie à l’angoisse que crée l’épidémie de sida.

  3. 3
    Couverture Extension du domaine de la lutte

    Extension du domaine de la lutte

    Lire des critiques et voir des avis d’internautes
    “Une théorie complète du libéralisme, qu’il soit économique ou sexuel”, c’est ce qu’élabore Michel Houellebecq dans son premier roman en partie autobiographique, déjà provocateur et controversé. Refusé par tous les éditeurs, Extension du domaine de la lutte est pourtant aujourd’hui une œuvre culte, symbole de la déréliction du monde moderne et du mâle occidental. Chez Houellebecq, la vie oscille entre le bureau et les supermarchés, à l’image de ses deux héros, cadres moyens dans une entreprise informatique, bientôt dépêchés en province pour former leurs collègues à un nouveau logiciel. D’échecs en échecs, ils font l’expérience d’un monde cynique et déshumanisé, dominé par le libéralisme sous toutes ses formes. Ils sont l’aliénation, la violence, la solitude affective et la misère sexuelle. Avec eux, Michel Houellebecq a donné forme au désenchantement du monde.