De quel côté de la porte est le mal ? Ma conception de la fin

Avis sur 10 Cloverfield Lane

Avatar Haricotroyal
Critique publiée par le

Dans cette critique je vous propose un avis général sur le film (en gros c'est tout bon) mais surtout une analyse de la fin. Je pose ça là entre le camembert et le dessert, faîtes en ce que vous voulez, mais je me sens obligé de défendre cette fin !

Bon, Cloverfield c'était cool en son temps,
Cloverfield Lane, c'est cool maintenant.

On pourrait penser que c'est logique, on voit ça comme une suite, une repompe d'une formule efficace... Et bien non, les choses sont plus compliquées que ça à vrai dire.

Le lien de parenté entre les deux films est un peu le même que celui qui unit entre eux les Picards et les Nordistes, on ne sait plus trop où on est, on ne sait plus trop si c'est un frère ou un fils qu'on a là et on galère à faire la différence entre maman et grand-mère... Mais je m'égare (no rage, je suis Lillois). En gros avec le titre ça paraît clair, mais dans le film ça l'est moins. 10 Cloverfield Lane c'est plus le cousin-germain au 3ème degrés de la tante du voisin de Cloverfield qu'un fils.

L'idée est originale : on garde le titre et on abandonne le reste : exit la caméra à l'épaule, exit la ville, exit la destruction massive et PLACE AU HUIS-CLOS.
C'est osé et appréciable, surtout à une période où le cinéma de l'oncle Sam se contente de ressortir ses classiques des placards pour les refaire à l'identique ou presque (oui c'est vous que je regarde Jurassic World, Star Wars et Ghostbusters...).

LE PITCH : Une jeune femme se réveille prisonnière dans la cave de John Goodman qui lui dit qu'ils sont dans son bunker, dehors le monde est envahi par les extraterrestres donc elle ne peut plus sortir et doit rester sa captive. Le film dès lors n'a plus qu'une question : John Goodman dit-il la vérité ou est-il un dangereux psychopathe ?

Et si tout cela est extrêmement bien ficelé, avec une tension qui monte sans cesse sans pourtant rien montrer, faisant un film d'horreur basé à 100% sur l'ambiance à l'ancienne (un peu à la Alien) et sans trop d'effets spéciaux... DU MOINS JUSQU A CETTE FIN !
J'aborde ici le point qui fait le plus débat du film et ça va spoiler sévère donc ceux n'ayant pas vu le film peuvent aller le voir : je le répète il est bon !

LA FIN :

la jeune femme parvient à s'échapper du bunker, fait exploser ce dernier avec son propriétaire (au bunker, pas à la jeune femme). Là elle tombe nez-à-nez avec les martiens et les explose à l'aide de coktail molotov fait maison ; le tout en 10 minutes

.
=> Pourquoi le débat ? Car elle vient trop facilement à bout des extra-terrestres.

=> Pourquoi c'est cool ? Car justement c'est le but.

Attention cette analyse est purement subjective. Mais à mon sens cette facilité sert à nous montrer une chose simple : le méchant du film n'est pas l'envahisseur de l'espace, mais l'homme.

Comment aurait-elle pu être cette fin ?

=> Choix 1, celle qu'on entend la plus souvent : la femme sort et voit au loin un vaisseau. Cut. Générique

=> Choix 2, celui qu'on a.

=> Choix 3, l'action : un affrontement plus dur et plus long avec les extra-terrestres, soit elle réussit difficilement soit elle y passe.

POURQUOI maintenant les choix 1 et 3 ne marchent-ils pas ?
Prenons le 1er, la jeune femme s'échappe et constate que Goodman avait raison. Fin là-dessus, on laisse le spectateur se faire son idée... MAIS ce n'est pas le but du film ! Non en vrai si ça avait fini comme ça les 3/4 des spectateurs auraient dit "Bwah lol, t'avais qu'à rester faire la vaisselle dans le bunker !". Car le danger des Martiens nous semble EVIDEMMENT plus gros que le danger Goodman. Finalement ce dernier serait passer pour un "moindre mal". Car de base on a plus peur des Aliens, plus nocifs à l'homme (en témoignent la saga des Aliens ; Indépendance Day ; Guerre des Mondes ; Mars Attack...). Finir le film sur une menace plus grande sans l'approfondir, c'est laisser penser que le meilleur choix c'était le bunker. Or le but du film, c'est de montrer que le danger n'est pas à l'extérieur, mais à l'intérieur. DONC il faut un moyen de comparer Intérieur / Extérieur.

DE CE POINT, fair un affrontement trop long, trop dur, voire qui tue l'héroïne, aurait encore plus nuit au film ! En effet le but est de nous montrer que l'obstacle du film ne sont ni les martiens ni les vaisseaux, mais le bunker et son propriétaire. Si l'affrontement est trop long ou mortel, alors les martiens volent la vedette à Goodman, c'est je pense aussi simple que ça. On tombe alors dans le classique Guerre des Mondes justement. Et ce film n'est pas la Guerre des Mondes. Donc le combat contre les E-T doit être expédié, pour que celui contre l'Homme apparaisse comme le plus dur.
Concluons là-dessus : Quand il y a deux méchants dans un film, il y en a toujours un qui est plus fort, et le but ici était que Goodman soit le plus fort. Donc l'astuce repose en une ringardisation de la menace extra-terrestre : finalement une jeune femme + un coktail molotov et tout se passe bien.

Donc c'est une bonne fin, pour un bon film :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 462 fois
2 apprécient

Autres actions de Haricotroyal 10 Cloverfield Lane