Le bunker de la dernière rafale

Avis sur 10 Cloverfield Lane

Avatar gruute
Critique publiée par le

J.J. Abrams est quand même un sacré filou : il sait parfaitement utiliser les outils marketing à sa dispo (réseaux sociaux, etc.) pour teaser ses productions et nous donner envie.

Et là, BAM, voilà que débarque un film au nom évoquant l'excellent Kaijū eiga rencontre le found footage, tourné en secret sous un autre nom, dont personne n'avait entendu parler et annoncé à peine quelques semaines avant sa sortie ! (ce qui n'arrive pour ainsi dire jamais de nos jours, où on peut suivre jour après jour les tournages et être abreuvé d'infos à en vomir avant même que le film ne sorte).
Autant dire que, déjà, j'applaudis la démarche !!

Alors voilà, après le film de monstres, on a droit ici à un thriller en huis clos paranoïaque, qui peut rappeler The divide de Xavier Gens : on est effectivement sur le même type d'hommage aux séries B SF US (grande braderie sur les lettres :D) des 50's (et les chiffres). 10 Cloverfield lane a pour lui son casting moins fourni et tout l'ambiguïté du personnage de John Goodman (génial ! ça fait super plaisir de le revoir dans un rôle où il fait montre de son talent et de son charisme).

Je sais que

le parti pris et la rupture de ton du dernier acte ne plaira pas à tout le monde mais c'est là, pour moi, l'une des grandes forces du film, et conforme à son esprit Twilight Zone.

J'ai vraiment trouvé cohérent le cheminement du perso de Mary Elisabeth Winstead, qui trouve son accomplissement dans la toute dernière image du film.
Et c'était amusant de la voir devenir une sorte d'Helen Ripley, alors qu'une heure auparavant, je me disais justement : "c'est marrant, avec cette coiffure, Mary Elisabeth n'a jamais autant ressemblé à Sigourney Weaver !".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 193 fois
2 apprécient

gruute a ajouté ce film à 2 listes 10 Cloverfield Lane

Autres actions de gruute 10 Cloverfield Lane