👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Quand la bande annonce à poppé sur internet tout le monde était fou. Une suite au Cloverfiled de 2008, ce film de 1h12 qui avait fait fureur à l’époque. Et maintenant une suite, sous terre, un huis-clos avec 3 personnages enfermés dans un bunker, l’extérieur étant devenu trop dangereux. C’est alléchant…mais au final, c’est une déception.
Ce film a une structure d’épisode de série : il fait du remplissage. Les personnages passent beaucoup de temps à parler, à se raconter leur vie, à faire du set-up (placer dans l’intrigue un élément anecdotique qui resservira plus tard). L’histoire est assez maladroite à mon gout et accumule pas mal de clichés du genre, notamment avec le personnage de John Goodman qui se montre très ambigüe.

On s’ennuie beaucoup, et quand le film démarre pour de vrai, il se finit presque directement. 30 minutes sont en trop, l’exposition est beaucoup trop longue. Par contre, une fois que c’est lancé, ça pète, mais on se dit que c’est pas trop tôt. Et la fin pourra en laisser plus d’un sur la touche. Surtout si vous avez pas vu Cloverfield.
D’ailleurs, si vous avez pas vu Cloverfield et que vous ne savez rien du film, regardez celui-là avant, parce que quand on a vu le 1, on a une longueur d’avance sur les personnages, des informations sur lesquelles se construit une grosse partie du récit.
Et en même temps... Cloverfield signifie Champ de Trèfle, et c'est là le plus gros lien avec le premier, on ne suit qu'un seul personnage durant un évènement, et un personnage qui évidemment n'a pas de chance. Sauf que là, l’évènement (ou le non-évènement, justement) est tenu secret jusqu’à la révélation finale.
Pour en revenir à la fin, elle annonce clairement une suite, et on a presque l’impression d’avoir vu un teaser pour celle-ci tellement on sent le cliffhanger venir. Par contre, il y a un truc intéressant à en retirer, c’est que cette trilogie offrira 3 films qui se suivent mais dont les genres sont différents. C’est intéressant. Le premier était un found-footage, celui-ci un huis-clos. Ils sembleraient qu'ils veuillent faire un univers ciné Cloverfield en se concentrant sur des personnages toujours différents et leur façon de réagir à un évènement commun. Et un projet comme ça qui varierai les genres et les points de vue, c'est très motivant. Suffit qu'ils étoffent plus leur histoire.
Niveau bon côtés, il y a aussi le casting, John Goodman mais aussi Mary Elisabeth Winstead (la Ramona de Scott Pilgrim) et John Gallagher Jr, que je ne connais absolument pas. Le trio incarne des personnages assez stéréotypés certes, mais ils les incarnent bien. Ainsi que quelques retournements de situations plus que surprenant (la salle entière ressort bonne pour une psychanalyse), et des situations de tension et d’angoisse palpable où l’on ressent le danger en même temps que les personnages. Et la technique, avec une ambiance sonore excellente, des plans léchés, un bon montage, etc…
Conclusion : 10 Cloverfield Lane n’est pas à la hauteur de son teaser. Il souffre d’un problème d’écriture qui le rend à la fois trop plat et long et accumule beaucoup de situations déjà vues. Il fait aussi l’erreur de bâtir du suspense sur ce qui n’en est plus si on a vu Cloverfield – à mon avis le scénario de base a été récupéré par la prod et adapté pour être une suite. Tout n’est pas à jeter, la deuxième partie s’accélère, si tant est qu’on a pas décroché à un début plus que poussif.
Y’a aussi ce pseudo-message sur les monstres, que l’on peut lire sur l’affiche, mais tout est sur l’affiche justement, ça va pas plus loin dans la réflexion. N’essayez pas de trouver un message sur la monstruosité chez l’être humain dans ce divertissement.

il y a 6 ans

10 Cloverfield Lane
JimBo_Lebowski
6

Monstre intraterrestre

Le principal intérêt de 10 Cloverfield Lane réside évidemment dans cette perspective d’extrapolation de l’univers du film d’origine de Matt Rieves, ayant connu son petit succès en 2008,...

Lire la critique

il y a 6 ans

101 j'aime

7

10 Cloverfield Lane
Behind_the_Mask
6

Golo-golo dans la cave

Inutile de tourner autour du pot pour vous dire que ce 10 Cloverfield Lane laisse, après la séance, un sentiment mitigé. Je ne regrette pourtant pas mon argent. Mais le film est symptomatique d'une...

Lire la critique

il y a 6 ans

98 j'aime

12

10 Cloverfield Lane
cloneweb
8

Critique de 10 Cloverfield Lane par cloneweb

En 2008, Bad Robot, la société de production de J.J. Abrams, sortait Cloverfield dans les salles après une campagne promo orientée autour du mystère et du secret. On savait qu’un film de monstres...

Lire la critique

il y a 6 ans

70 j'aime

10

Mad Max - Fury Road
AlexandreGibier_Verr
9

WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT A DAY! WHAT A LOVELY DAY!!!

J'avais dit qu'Avengers 2 était le divertissement ultime? Ben Mad Max, c'est le divertissement suprême! Là où Avengers te faisait plaisir et te ménageait, Mad Max te viole et te roule dessus. C'est...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

1

Cigarettes et chocolat chaud
AlexandreGibier_Verr
8

Je donne à ce film 4 cuillers.

Cigarettes et chocolat chaud c’est l’histoire de Didier qui élève seul ses deux filles de 13 et 9 ans, d’une manière que l’on peut qualifier de « anarchico-fun », ce qui alerte les services de...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Rocky V
AlexandreGibier_Verr
6
Rocky V

Retour aux sources

Rocky accumule les nanars. Il est toujours aussi riche, il vie le rêve américain. Et puis, tout s’écroule. Il revient dans son quartier. Il remet sa veste en cuir et son chapeau. Il reprend son...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime