Affiche 16 bougies pour Sam

Critiques de 16 bougies pour Sam

Film de (1984)

Abuser de sa copine, pourquoi pas ?

Je pensais regarder un teen movie tout mignon , un film à l’eau de rose dont on m’a tant parlé. Grande fut ma déception. Je passerai rapidement sur le scénario écrit sur un coin de serviette et les dialogues aussi vains qu’inutiles. Le personnage de Sam , pourtant centrale, est très peu développé et vite résumé comme si toutes les ados se ressemblaient. Ce qui m’a le plus choqué... Lire la critique de 16 bougies pour Sam

6 1
Avatar Becauseofband
1
Becauseofband ·

Molly night

Premier film de John Hugues, juste avant le très réussi Breakfast Club et des choses bien moins agréables... Un teen movie, forcément... Samantha se réveille le jour de son seizième anniversaire pleine de tous ses rêves d'ado, mais bon, déjà, à cause du mariage de sa soeur le lendemain, toute sa famille a oublié ce petit détail, les grands-parents s'installent chez elle avec un Coréen douteux... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

20 4
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·

They fucking forgot my birthday!

Pour son premier film, John Hughes voulait montrer qu'on peut prendre au sérieux les problèmes des adolescents. Jusqu'ici, au cinéma, les adolescents faisaient figure de réceptacle de gags burlesques, aux problèmes suffisamment légers et anodins pour pouvoir s'en moquer allègrement (sauf quand c'était pour des films d'horreur comme Carrie, certes).(...) Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

27 5
Avatar VirginiA
8
VirginiA ·

Bienvenue dans l'âge ingrat.

Roi du teen-movie qui a du coeur, John Hugues signait ici son premier film en tant que metteur en scène, collant aux basques d'une ado de seize ans le temps de son anniversaire que personne n'aura remarqué. Vu comme ça, le pitch a l'air très con et effectivement, John Hugues tape dans la pure bluette pour ados, celle qui fait rêver la midinette de quinze ans. Mais derrière les clichés que... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

11
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Teenage dicks

Après avoir découvert John Hughes avec le pas très fin mais sympathique "Planes, trains and automobiles", je m'attaque à la première partie de son oeuvre, celle des chroniques adolescentes. Pas de bol, je m'attendais à découvrir une facette plus sensible du réalisateur, mais visiblement le potache est inscrit dans ses gènes. "Sixteen candles" se pose bien... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

6 4
Avatar magyalmar
4
magyalmar ·

Sweet sixteen

Je ne suis pas un grand fan de John Hughes, que j'ai découvert un peu tard pour en garder un souvenir ému. Mais je reconnais volontiers que certains de ses films dégagent un charme certain, captant bien l'air du temps des années 80. Comme l'attachant "Ferris Bueller's day off", "Sixteen Candles" n'a pas tellement vieilli formellement et visuellement, et c'est tout à son honneur dans... Lire la critique de 16 bougies pour Sam

6
Avatar Val_Cancun
5
Val_Cancun ·

Quand tu as 16 ans...

Autant Breakfast Club j'ai eu du mal au début mais j'ai adoré par la suite, autant Sixteen Candles je n'ai pas accroché du début à la fin. Au départ l'héroïne fait tout un foin du fait que sa famille - qui rappelle un peu Maman j'ai raté l'Avion - ait oublié son anniversaire mais au final elle s'en fiche et quand ses parents s'excuse elle agit comme la parfaite petite fille de bonne famille.... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

6 7
Avatar Weliany
2
Weliany ·

Une journée trop remplie.

Samantha, dit Sam, a seize ans, mais dans la précipitation du mariage de sa soeur, se passant le même jour, personne dans sa famille ne lui souhaite son anniversaire ! En plus, elle est amoureuse du garçon le plus populaire de l'école, alors que le plus collant d'entre eux est lui accro à la jeune fille. Premier film de John Hugues, considéré comme le père du teen movie, le résultat... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

3
Avatar Boubakar
5
Boubakar ·

le brouillon de l’œuvre de John Hughes

Et il nous manquait un John Hughes, mais voilà c’est fait, nous avons vu Sixteen Candles. Bien sûr, Seize Bougies pour Sam a pris un coup de vieux, et les minauderies de Molly Ringwald, qui nous auraient enchanté en 1984, nous énervent aujourd’hui. C’est pourtant le brouillon de l’œuvre de John Hughes. Une œuvre en devenir : le grand homme va donner dans les deux ans qui suivent... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

2
Avatar ludovico
7
ludovico ·

Teen moovie des années 80

Juste avant The Breakfast Club, John Hughes sort sont premier film, qui est aussi culte que le second. Même si je l'aime un peu moins que ce second. En effet il y a un peu plus de stéréotypes. Justement la force de ce film c'est savoir poser des personnages qui servent d'identification pour le spectateur, avec cela dit en terme négatif des personnages un peu trop cliché. Après le film a peut... Lire l'avis à propos de 16 bougies pour Sam

Avatar Zhurricane
5
Zhurricane ·