Une journée trop remplie.

Avis sur 16 bougies pour Sam

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Samantha, dit Sam, a seize ans, mais dans la précipitation du mariage de sa soeur, se passant le même jour, personne dans sa famille ne lui souhaite son anniversaire ! En plus, elle est amoureuse du garçon le plus populaire de l'école, alors que le plus collant d'entre eux est lui accro à la jeune fille.

Premier film de John Hugues, considéré comme le père du teen movie, le résultat me laisse un peu perplexe. Alors certes, il y a la très belle Molly Ringwald (qui a l'âge du rôle, soit 16 ans), les pitreries d'Antony Michael Hall, et la rudesse de Michael Schoeffling (qui arrêtera le cinéma six ans plus tard pour devenir menuisier !), les débuts de John et Joan Cusack dans de tous petits rôles mais au fond, ça ne raconte pas grand chose, à part que Sam est tiraillée entre ce qu'elle veut, et ce qu'elle ne veut pas.
Alors, il y a ses grands-parents un peu fantasques, et un personnage d'étudiant d'origine asiatique un peu gênant tellement il est cliché avec son accent forcé, les petits bruitages pour ponctuer ses scènes... Il reste une scène assez amusante où, sur la base d'un pari, Antony Michael Hall demande la culotte de Sam, et il réussit à l'obtenir, ce qui va devenir presque un objet de musée pour tous les garçons qui regardent la chose de manière éberluée.

A part Breakfast club, j'ai du mal avec les films de John Hugues, et ça n'est malheureusement pas 16 bougies pour Sam qui inversera cette tendance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
3 apprécient

Autres actions de Boubakar 16 bougies pour Sam