Avis sur

1943 : L'Ultime révolte par FRIDIGERPANE

Avatar FRIDIGERPANE
Critique publiée par le

1943 l'Ultime Révolte

( Uprising ) :

Voilà un grand film qui malheureusement n'aura pas eu un vif succès lors de sa sortie .

Jon Avnet nous propose une poignante immersion dans le terrible Ghetto de Varsovie .

A l'instar du film Le Pianiste de Roman Polanski , Uprising nous plonge dans les horreurs du Ghetto de Varsovie . Si le film de Polanski est un incontournable du genre , force est de constater que le film de Jon Avnet le complète .

Restrictions biographique obligent , Le Pianiste si il est un excellent outil pédagogique pêchait peut être par son approche approximative de l'Histoire du Ghetto .
Avec Uprising c'est tout autre chose .

Pari risqué pour Jon Avnet qui aurait pu sombrer dans une vulgarisation bateau .

Il est très étonnant de constater le parti pris du réalisateur .

A des scènes larmoyantes et de victimisation , le réalisateur préfère des séquences terriblement neutres et froides qui glaçent e sang .

Le message est très clair : Ce n 'est pas au réalisateur de procruer de l'émotion au spectateur , mais bel et bien à lui de mener un travail de réflexion .

En effet , aucune musique :" n'accompagne" le spectateur dans les séquences dures , au mélodies de circonstances sur des images de déportation , Avnet préfère tout simplement le silence . Effet garanti .

Je rebondis à présent sur l'excellente bande son du film composée par Maurice Jarre .

Peu de pistes musicales , les rares pistes du compositeur sont de haute volée et évitent les clichés sonores souvent présents dans ce type de films .
Non satisfait de nous livrer un film poignant , Jon Avnet et son équipent ont fais un monumental travail de reconstitution du Ghetto , des immeubles aux pavés on s'y croirait .

Le travail de reconstitution est tellement méticuleux qu'un ancien du Ghetto qui a servi de conseiller sur le tournage à un jour pointé une fenêtre du doigt et à déclaré au réalisateur :" c'est là que j'habitais !" .

L'uniformologie est exemplaire et s'avère supérieure à certaines grosses productions de la machine Hollywoodienne .
Je vais rapidement évoquer le casting . Il frise la perfection .

Les acteurs ne sont pas forcément connus et ce n'est pas une mauvaise chose .

Leur naturel m'a agréablement surpris .

Menés par un Hank Azaria et un David Schwimmer très convainquants , leurs sincérités m'a touché .
Il est également troublant de noter la grande ressemblance des protagonistes avec les personnes ayant réélement existées qu'ils sont censés représenter .

La durée du film est justifiée ( plus de 2h30 ) et il n'y a aucun temps morts .

De la création du Ghetto à sa destruction , Uprising nous offre une fantastique leçon d'Histoire salutaire sincère et sans prétention .

Le film ne divertie pas , il instruit et se veut être une réflexion sur ces horreurs de la bétise humaine .

Inoubliable , et indispensable .

Verdict : 9,5 / 10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 920 fois
3 apprécient

Autres actions de FRIDIGERPANE 1943 : L'Ultime révolte