Et moi je te dis qu'ils en redemanderont ! Ne sous-estime pas le besoin de prétention des gens !

Avis sur 2001 : L'Odyssée de l'espace

Avatar The Reg
Critique publiée par le

Un passionné d'art m'a dit qu'on pouvait trouver une justification artistique a n'importe quoi, que le cachet "expérimental" peut donner à des trucs plats des airs plus crédibles et créatifs. En fait, plus j'y pense, plus ce film semble raccord avec cette vue. Comme si dans une soirée dans une soirée arrosée avec des amis, un artiste avait lancé à Kubrick le défi de faire le truc le plus chiant et obscur possible sans signification réelle, pour lui prouver qu'il y aurait quand même des types pour adorer parce qu'ils auraient l'air suprêmement intelligents, d'aimer ce film compliqué à saisir. Après tout, l'artiste Piero Manzoni dans les années 60 a vendu sous le sceau "merde d'artiste" des boîtes de sa propre merde, et elles valent aujourd'hui plus cher que de l'or... Je doute que l'industrie du cinéma ait échappé à ce genre de cynisme.

Personnellement je ne sais pas comment retranscrire l’ennui que j’ai ressenti en regardant ce film. C’est un des rares films que j’ai vu où je me suis sacrément forcé pour aller au bout. Oui, tout le monde est d'accord là-dessus : c'est beau, surtout pour l'époque. Et c'est tout. Absolument tout.

Sinon, au risque d'être concis je dirais que c'est fabuleusement... chiant. Là où le premier film Star Trek est le "slow motion picture haha blague... drôle... rire..." à cause de ses passages interminables et gonflants, là, les plans séquences dans l'espace sous fond de musique classique ne sont pas lents et ennuyeux si on écoute les fans. Fans qui vont généralement se retrancher derrière des phrases creuses et faussement intellectuelles genre "Non mais là tu vois y'a un message iconoclaste de l'allégorie de la psyché de l’expérience du moi-profond..." (que tonton Stanley ait peut-être juste trouvé ces effets spéciaux si cool qu'il en a balancé autant que possible est impossible...) et en rabaissant bien au passage ceux qui n'auraient "pas saisi". Pile poil ce dont je parlais ci-dessus. Le problème n'est pas l'absence de son dans l'espace, ni Johann Strauss, c'est juste qu'à un moment donné j'ai envie de dire AVANCE !

Quand je vois la haine contre George Lucas et la prélogie SW loin de faire l’unanimité (ce que je comprends parfaitement), je me dis qu’en comparaison papy George devrait être acclamé. Ce n'est pas de l'âââârt comme fait Kubrick, mais je préfère de loin le pire des Star Wars à ce somnifère géant qui passe 2 heures 30 sur du contemplatif au lieu de la cracher sa pastille Valda. Mais non, soyez prévenus si vous l'avez pas vu, le film est intentionnellement flou, son énergie est passée dans son aspect visuel et a pompée le scénar. Mais bon, il ne faut pas espérer grand chose des rares dialogues... quand il y en a, c'est-à-dire pas souvent, c'est terne et c'est d'autant plus frustrant. Parce que sinon oui c'est super beau, mais c'est pas parce que tu peux nous montrer sur toutes les coutures des effets révolutionnaires que tu dois à ce point nous coller le nez dedans Stan ! Imaginez si tous les films révolutionnant les effets spéciaux nous les montraient sous toutes les coutures pendant 20 minutes sans faire quoi que ce soit d'autre...

Donc en réalité, on a beaucoup de prétention pour pas grand chose. Le bon film de hipster, beaucoup de ceux qui disent aimer le font de toute évidence par pure masturbation intellectuelle. A force de dire depuis des années que Kubrick est un génie, beaucoup ont fini par le croire ou du moins défendre ce point de vue parce que ça leur donne l'air supra élitistes. Certains prétendent avoir tout compris alors que de l’aveu même du coscénariste du film, il n’y a rien à comprendre. Mais attention : Il faut aimer, ou du moins faire semblant, parce que sinon ça la fiche mal, on ne passe pas pour un cinéphile intelligent. Tant pis, je préfère passer pour un benêt qui ne sait pas apprécier un "chef d'œuvre" que pour un mouton qui prétend en toute mauvaise foi aimer ce film assommant, à la :

"Regardez j'aime 2001, je suis intelligent ! Hein... ? dites-moi que je suis intelligent s'il vous plaît..."

3615 mavie (osef) :

Je ne mâche pas mes mots je sais mais à l'époque où naïvement je pensais tranquillement pouvoir dire que je n'aimais pas le film en mode "Tiens j'ai vu 2001 hier, j'ai vraiment pas aimé, m'enfin les goûts et les couleurs tout ça..." bon sang que les fans du film, d'habitude des gens sympathiques, ont été soudainement des beaux sacs à merde le temps de la discussion. Avec au mieux des expressions affligées ou des ricanements faussement rentrés qui exprimaient clairement "quel con tu fais". Le net n'était pas mieux. Donc pardonnez-moi de ne plus avoir envie de faire d'effort sur le sujet.

C'est sûr, on va s'installer un soir dans son canapé après une rude journée de boulot et se dire "Tiens, je vais passer une bonne soirée et regarder 2001 odyssée de l'espace, vivement le passage avec les vaisseaux qui ne font que tourner sur eux-même durant une demi-heure". J'aurais du remplir ma dernière feuille d'impôts en même temps la dernière fois que je l'ai vu, je me serais plus amusé.

L'acte 2 avec Hal est plus intéressant mais ça nous mène à la fin et ses 20 minutes d’effets photoshop… à une époque où ça n’existait pas d’accord, mais je le répète, l’esthétisme du film n’est pas son problème. Au final, le passage qui a le plus retenu mon attention c’est quand un personnage passe devant une porte où est marqué… « Zero gravity toilet » ? Ha, ça, ça éveille ma curiosité ! Ça doit être une expérience moyennement plaisante mais à vivre une fois ! Soit dit en passant, quand certaines personnes sont gênées de spoiler l'histoire, je trouve ça tout bonnement hilarant. Quelle histoire ?

Enfin, on m’a dit que Kubrick avec ce film avait au moins donné toute une façon de travailler à toute une gamme de réalisateurs. En effet. Pourquoi se fatiguer à raconter une histoire puisqu'on peut se contenter de faire un truc psychédélique et pompeux, ça suffira pour être primé dans des festivals et avoir l'air vachement spirituel (et oui je pense aussi à toi Tree of life). Pourquoi se fatiguer à créer une bande son, pompez dans le répertoire classique (comme il l’a fait plusieurs fois), plus rapide, déjà mondialement connu et gratos puisque dans le domaine public, et puis ça plaira aux intellos susmentionnés qui adorent ce film qui en plus pourront jouer au blind-test et se vanter d'avoir reconnu chaque morceau.
Et puis on reproche quoi à beaucoup de réalisateurs de films d'action ou de SF aujourd'hui ? En foutre plein la vue et c'est tout. "Peaufinez les effets spéciaux et éblouissez visuellement, tout le reste est secondaire." En un sens, Kubrick a inspiré Michael Bay et consors.

Si ça vous tente, tant mieux, mais me concernant je ne saurais trop que vous conseiller de ne pas vous infliger ce qui doit plus ressembler à un trip sous acide qu'à un film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1494 fois
21 apprécient · 13 n'apprécient pas

The Reg a ajouté ce film à 1 liste 2001 : L'Odyssée de l'espace

Autres actions de The Reg 2001 : L'Odyssée de l'espace