Avis sur

28 jours plus tard par Alligator

Avatar Alligator
Critique publiée par le

J'aime bien l'aspect fantasmatique des films post-apocalyptique. Et ce dernier ne déroge en rien à la règle, bien au contraire, saisissant parfaitement l'horreur et la peur de se retrouver seul au monde, dans le vide social. Les premières minutes sont en effet impressionnantes. On ne s'y habitue pas véritablement d'ailleurs, songeant sans arrêt aux combien ahurissantes dispositions techniques et administratives la production s'est confrontée pour parvenir à ce résultat.

Mais rapidement aussi, j'ai été dérangé par la sophistication de la photographie, procédé très boylien auquel je n'arrive pas à m'habituer. Les nombreux filtres, les coupes incessantes des plans. L'aspect numérique a rajouté à mon presque dégoût esthétique.
Heureusement il sait ménager des espaces de douceur (les si nombreux travellings) et quelques retours à la nature (avec une photo moins trafiquée, jouant plus sur les dérives d'angle ou les transparences).
Je ne suis pas sûr que le maquillage de la photo soit logique quand on filme une histoire d'apocalypse où le monde des apparences s'écroule et laisse place à la brutalité et la crudité de la vie.

Heureusement, le film soutient un rythme percutant, aidé en cela par une scénario bien écrit, équilibré. Certes, la structure en deux parties est bien visible mais n'entache en rien le plaisir de suivre les personnages.

Un film fort divertissant et effectivement proposant une vision corrosive et quelque part aussi assez cynique de la violence sociale. C'est toujours jouissif de voir des films qui dénoncent (le mot est un poil fort), qui montrent du doigt les raccourcis et les apparences, ceux qui cachent un réel plus ambigû et complexe. Qui sont les monstres?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 256 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Alligator 28 jours plus tard