Echantillon de l'indifférence au microscope

Avis sur 38 Témoins

Avatar OVBC
Critique publiée par le (modifiée le )

Il m'a rarement été donné l'occasion de regarder un drame psychologique aussi maîtrisé que celui-ci. Lucas Belvaux est un réalisateur que je suis depuis ses débuts et là, il prend les grands chemins. Encore un peu de photographie et on s'approchera du travail de Zviaguintsev. Mais je préfère la proximité de Belvaux qu'une très belle photographie. Moi, il me bluffe ce type.

Comment savoir si ce film lorsqu'il commence sera abouti étant donné le sujet ? Ce n'est pas gagné. Cela aurait pu rester en surface et dans une commune facilité dramatique. Bah non. Le développement garde une intensité constante et diffuse. Pourquoi ? Parce qu'il laisse la caméra et puis part, les êtres s'expliquent entre eux. Il prend la peine de partir et puis de revenir... non pas pour comprendre mais pour saisir l'instant.

C'est le travail du photographe.

Je ne vois pas ce qu'il y a à ajouter. Donc je vais rien dire si ce n'est que...

Je suis heureux de voir Le Havre dans cette intrigue poignante et sensible derrière les masques symboliques.
N'importe quel cinéphile qui se promène au Havre comprend ce que je veux dire : une ville inhumaine et moche à vivre mais extrêmement photogénique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 371 fois
6 apprécient

Autres actions de OVBC 38 Témoins