UN BIJOU LOL

Avis sur 3 h 10 pour Yuma

Avatar Naboulet
Critique publiée par le

3h10 to Yuma est le film typique où le scénariste veut absolument aller d'un point A au point B mais il n'en a rien à foutre de la manière ou de la psychologie des personnages. La logique ? Il se torche avec.
Qu'un mec ponde un truc aussi illogique. OK. Je peux comprendre, il est dans son projet, la tête dans le guidon, et il y tient. C'est bête mais c'est son bébé.
Par contre, qu'il réussisse à se faire financer pour un film à gros budget, là je pige pas. Car ce film est une insulte à l'intelligence de tout être humain.

Voici le pitch de départ : le chef d'un gang de braqueurs de trains (Russel Crowe) est arrêté dans un saloon. Problème : il faut l'emmener jusqu'à une ville où il prendra un train pour Yuma où il sera jugé. Dan (Christian Bale), un propriétaire de ranch pépère, voit là l'occasion de se faire assez de blé pour sauver ses terres. Il est donc volontaire pour escorter le vilain jusqu'à la gare avec d'autres cow-boys.

SECOND PROBLEME : Il y a tout le gang à ses trousses.

Bref, sur le papier, il y a de quoi faire un film génial. Une course contre la montre avec un mec récalcitrant au sein du groupe, l'ambiance western qui est très bien retranscrite, de l'action avec des flingues et tout.

Sauf que c'est de la merde. ATTENTION SPOILERS DE PARTOUT.

Premièrement, Ben Wade (le chef de gang) est badass parce que les membres de son escorte sont des débiles congénitaux :
- Si on lui mettait des menottes qui lui permettent de faire tout ce qu'il veut ?
- Si on lui laissait une fourchette histoire qu'il ait une arme ?
- Si on ne le neutralisait toujours pas alors qu'il bute un par un les membres du groupe ?
- Et si on attendait que les méchants arrivent en ville, se positionnent, parlent avec Wade, corrompent les villageois, butent le marshall et ses adjoints au lieu DE LES TIRER COMME DES LAPINS ALORS QU'ILS SONT IMMOBILES DEVANT LES FENETRES DU SALOON LA OU ON A QUATRE TIREURS EMBUSQUES?

Voilà, donc premier truc énervant. Le scénariste n'a pas réussi à être un peu malin et finaud dans son scénario donc il a rendu les adversaires du méchant complètement cons. Du coup, en tant que spectateur, on est pris pour des cons aussi.

Secundo, l'histoire est aussi à propos de rédemption ! Enfin en partie. Enfin, pendant les cinq dernières minutes du film. Fait qui rend la dite rédemption complètement débile vu qu'elle passe par ces trois phases :
Phase 1
Dan : "mon fils il me prend pour un pd :("
Wade : "pt1...ok j'vais t'aider poto ;)"

Phase 2 :
Dan : "lol j'suis pas têtu"
Wade : "LOL :)"
Pour ceux qui n'auraient pas compris la signification de ce dialogue, c'était un moment de haute complicité...Ahem...

Phase 3 :
Wade "Tu l'as fait mon poto ;) tu m'as mis dans le train ;) :p"
Dan ":)...ARGH Les membres de ton gang qui t'ont été loyaux m'ont buté pour te délivrer ARGH !"
Wade "NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON :(....è_é SA VA CHIER PAN PAN PAN PAN PAN BAM TOUS MORTS. Ils zavaient pas ka venir me délivrer les pds...
Tkt poto, je vais dans le train pour que ta famille ait le flouze de la compagnie de chemin de fer lol :).
Je m'échapperai pépère avec mon chwal de toute manière xD".

Hop. Meilleur développement de la rédemption d'un personnage de tous les temps en cinq minutes chrono.

En conclusion, 3h10 to Yuma, c'est un western qui aurait pu être génial mais qui est saboté par le traitement du scénario et la construction des personnages. Ce qui est assez scandaleux quand on voit qu'on fout 48 millions de dollars dedans. Je comprends même pas comment Russel Crowe et Christian Bale ont pu faire ce film. Un moment, faut quand même avoir un peu de fierté bordel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2059 fois
20 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Naboulet 3 h 10 pour Yuma