👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critiques de 48 Heures

DjeeVanCleef
8
DjeeVanCleef

The Boys Are Back In Town

http://youtu.be/NjQ2DgNoHjs C’est malheureux, mais on est d’accord : Eddie Murphy, aujourd’hui, ça ne veut plus dire grand-chose. A moins d’avoir une passion pour les pétomanes ce qui est, je ne...

Lire la critique

il y a 7 ans

LeTigre
8
LeTigre

La naissance incontournable et policière du buddy-movie.

Beau succès sur le territoire américain et premier buddy-movie dans un film genre policier, 48 heures a été à la fois une révélation cinématographique fulgurante et une affirmation du divertissement...

Lire la critique

il y a 3 ans

Torpenn
5
Torpenn

L'Eddie petit nègre

Il n’a l’air de rien, ce petit film, surtout qu’il passe très mal à la révision, mais c’est tout de même une date fondatrice pour les 80’s, un jalon sans lequel la décennie ne peut complètement se...

Lire la critique

il y a 8 ans

cinemusic
9
cinemusic

La naissance du buddy movie!

Pour retrouver un tueur à la recherche d'un butin, l'inspecteur de police Jack Cates (Nick Nolte) fait libérer pour 48 heures Reggie Hammond (Eddie Murphy), un gangster excentrique et ancien complice...

Lire la critique

il y a 5 ans

Ugly
9
Ugly

Le premier grand buddy movie des années 80

Ce duo détonant et mal assorti est devenu culte avec le temps, c'est du grand Walter Hill qui a su trouver le ton juste et la bonne création d'ambiance urbaine côté escaliers obscurs, trottoirs...

Lire la critique

il y a 5 ans

Franck_Plissken
8

Reggie's boogie n' Jacky's wacky.

Cette critique fait partie de la liste "48Hrs with Walter Hill". https://www.senscritique.com/liste/48Hrs_with_Walter_Hill/1587246 Initiant la future vague des "action buddy-movies", 48Hrs. exploite...

Lire la critique

il y a 5 ans

EricDebarnot
7
Eric BBYoda

Le sommet du style Walter Hill

Walter Hill atteint avec ce "48 heures" roboratif le sommet de son "art" (on devrait peut-être dire son style, plutôt...) : le film est rapide, drôle, violent juste comme il faut. Le début est...

Lire la critique

il y a 7 ans

Caine78
7
Caine78

En bonne compagnie

Pas vu depuis plus de vingt ans, j'avoue que redécouvrir « 48 heures » m'a fait pas mal de bien. J'ai déjà eu l'occasion de l'écrire à plusieurs reprises, mais Walter Hill est un...

Lire la critique

il y a 4 ans

RAF43
8
RAF43

«La bonne brute et le truand»

Une fusillade sanglante entre des prisonniers et les forces de l’ordre éclate lors d’un guet-apens durant des travaux routiers effectués par des détenus. Des policiers sont abattus et deux individus...

Lire la critique

il y a 3 ans

CeeSnipes
8
CeeSnipes

Aron Ralston aurait préféré, Part I

Walter Hill est un super réalisateur. Il a un sens du rythme inné, une esthétique au point et un sens de l'action presque inimitable. Alors quand il réalise une comédie policière, on ne peut que...

Lire la critique

il y a 11 ans