Avis sur

7 h 58 ce samedi-là par magyalmar

Avatar magyalmar
Critique publiée par le

Peu de réalisateurs peuvent se targuer d'avoir réussi leur dernier film, Sidney Lumet en fait partie. Sans atteindre le niveau de réalisation d'Un après-midi de chien, il met ici toute son expérience, son sens de la composition et son savoir-faire au service d'une merveille de script, entre le film de braquage et la tragédie grecque.

Lumet découpe son film selon plusieurs chapitres, adoptant le point de vue des différents protagonistes sans respecter la chronologie des événements. Ce qui parait au départ comme un artifice de montage fonctionne au final à merveille, rendant la descente aux enfers des deux personnages principaux particulièrement poignante et stressante (dépressifs, abstenez-vous).

Ethan Hawke et Philip Seymour Hoffman (dans un rôle qui résonne parfois bizarrement avec la fin de l'acteur) sont souvent borderline, mais cela passe car au-delà du charisme évident des deux comédiens, leurs performances servent avant tout des personnages qui perdent petit à petit tout contrôle. N'oublions pas Albert Finney, toujours aussi magistral.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 168 fois
Aucun vote pour le moment

magyalmar a ajouté ce film à 2 listes 7 h 58 ce samedi-là

Autres actions de magyalmar 7 h 58 ce samedi-là