Affiche 7h58 ce samedi-là

Critiques de 7h58 ce samedi-là

Film de (2007)

1 heure 56 hier soir.

j'avais beaucoup aimé la série avortée Boomtown et son mode narratif fait de flashbacks différents selon les points de vue de chaque protagoniste, mais là, c'est une véritable purge. Alors, bien sûr, moi aussi "je préfère voir un mauvais film américain qu'un mauvais film tchécoslovaque", mais si vous ne l'avez pas vu, vous ne ratez pas grand chose... ah si, une magnifique scène d'injection... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

4
Avatar Mauvaispoil
4
Mauvaispoil ·

Famille je vous braque

Pour ses adieux Sidney Lumet qui a peut être fait le meilleur film de braquage avec un « après midi de chien » retrouve le genre mais d’une manière un peu détournée en racontant surtout l’avant et l’après braquage (minable une fois de plus). C’est aussi l’occasion pour lui de filmer une tragédie familiale sublimée par des acteurs en grande forme. Une famille qui va exploser, ou les petites... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

Avatar ROUB_ELDIABLO
7
ROUB_ELDIABLO ·

Un grand film passé (presque) inaperçu

C’est sûrement dû en partie au titre français (comparé au titre original génial : “before the devil knows you’re dead” - ca a plus de gueule quand même) Le dernier film en date d’un des plus grands réalisateurs américains (12 angry men, Serpico and Doggy day afternoon). Sydney Lumet lui même parle du film comme d’un mélodrame. Mais on est loin du soap opera, la mise en scène et le jeu... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

Avatar first_name last_name
8
first_name last_name ·

Vision sombre de la famille

Dernier film de Sidney Lumet, "Before the Devil Knows You're Dead" raconte l'histoire de deux frères aux abois, qui décident de braquer la bijouterie familiale. Un acte qui va mettre en place un machine fataliste et implacable. Le récit est construit par une série de flash-back filmés du point de vue de différents personnages. Un choix déjà vu ailleurs, mais qui permet de symboliser la vie de... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

Avatar Redzing
7
Redzing ·

Critique de 7h58 ce samedi-là par Jérôme Richenauer

Un matin, à New-York. Deux hommes s'arrêtent et l'un d'eux sort pour braquer une petite bijouterie familiale. Mais tout va de travers, et le braqueur meurt alors que la vendeuse, gravement blessée, succombera plus tard. Un simple scénario de polar qui va virer au drame familiale et sociale. Comment ? Facile. Rembobinons. L'un des braqueur, le survivant, et le fils des propriétaires de la... Lire la critique de 7h58 ce samedi-là

Avatar Jérôme Richenauer
7
Jérôme Richenauer ·

Wrong choice, wrong time

Une oeuvre puissante, dans son interprétation, sa mise en scène, sa dramaturgie à faire pâlir un Shakespeare. Sydney Lumet nous livre une famille au bord de la crise de nerf à travers ce cambriolage d'une petite bijouterie "familiale", cambriolage qui n'est finalement que le facteur déclencheur d'une série d’événements qui, bien entendu, comme dans tout bon thriller, dépasseront les... Lire la critique de 7h58 ce samedi-là

Avatar Ricow Ray
8
Ricow Ray ·

La Lumet continue de bruler

Putain de grosse baffe et objet cinématographique difficilement classable. Une mise en scène qui sort tout droit des années 70, un rythme d'un autre age, un scénario en acier trempé, des acteurs en fusion magnifique et magnétique et une étude des personnages ahurissante (l'histoire de deux homme broyés qui vont commettre l'irréparable). Et puis si avant de voir le film une petite lumière... Lire la critique de 7h58 ce samedi-là

Avatar Taoby
9
Taoby ·

Ô la belle tragédie grecque...

longez corps et âme dans l'univers du film noir. Très noir. Serré. Prenez une structure éclatée à la The Killing (Stanley Kubrick) et saupoudrez d'une histoire de famille pas piquée des vers. Confiez le tout à un grand réalisateur octogénaire d'une insolente jeunesse, et vous obtiendrez la plus grande tragédie grecque qu'il nous ait été donnée de voir au cinéma depuis des lustres. Et... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

Avatar Romain Eyheramendy
8
Romain Eyheramendy ·

Critique de 7h58 ce samedi-là par Charles Dubois

Sidney Lumet livre pour son dernier film un film puissant où style incomparable et genres se mélanges. Le réalisateur nous propose de vivre un événement marquant selon différents points de vue. Pari osé ; cela promettait des flash backs incessants, l'absence de personnage principal. Pari osé, mais parfaitement réussi. Le braquage, élément autour duquel tout tourne, nous est montré dés les... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

Avatar Charles Dubois
8
Charles Dubois ·

Critique de 7h58 ce samedi-là par Blockhead

A 83 ans, Sidney Lumet frappe encore fort en conjuguant habilement drame familial et thriller. Doté d’un scénario à la précision horlogère, son film à la narration déconstruite se teinte crescendo d’un noir absolu. Si l’on regrette certains choix formels volontiers redondants, l’art du metteur en scène est à l’œuvre tandis que l’interprétation fait un sans faute. Construit comme un puzzle,... Lire l'avis à propos de 7h58 ce samedi-là

Avatar Blockhead
9
Blockhead ·