"Je suis une grosse merde. Un héros moderne quoi."

Avis sur 99 Francs

Avatar ϻεωɳɑrυ
Critique publiée par le

La publicité est payante. Dans ce film, elle est offerte.

Voilà comment s’ouvre « 99 francs ». Le ton est donné, l’œuvre que l’on va découvrir ne sera pas économe en critique. Et qu’est-ce que c’est bon comme ça !

« 99 francs » est un film sur la publicité, adapté d’un roman écrit par Beigbeder, qui fut publicitaire il y a quelques années. Donc oui, le monsieur sait de quoi il parle. Ainsi, quand la chaîne D17 se permet de couper le film par de nombreuses pages de pub intempestives, on redécouvre la publicité d’un œil neuf... les pubs de yaourts encore plus !!!

A mi-chemin entre l’hommage et la critique, « 99 francs » bénéficie de plus de répliques percutantes. Le propos est acerbe et semble fidèle aux mots choisis par Frédéric Beigbeder dans son livre. On retrouve leur acidité tout du long des différentes parties aux titres bien choisis (je - tu - elle - il - nous). Le film est résolument fun grâce aux remarques pertinentes de son héros en voix-off mais ne dédramatise pas pour autant le propos. Difficile de doser correctement entre la comédie légère et la critique du fonctionnement des agences de publicité.

Pourtant le pari est réussi, et son acteur principal n’y est pas pour rien. Jean Dujardin livre une excellente prestation. Il est difficile à reconnaître la plupart du temps, mais vit à 100% son personnage. On ne s’identifie que très peu au héros Octave, pourtant pas dénué d’intérêt grâce à ses frasques. C’est avec une curiosité un peu perverse que l’on suit son parcours jusqu’à l’autodestruction annoncée dès les premières minutes.

Sauf que non. Parce que le spectateur se paye le luxe de choisir sa fin. Dans le film comme dans les annonces publicitaires, le but est de laisser au spectateur un sentiment agréable à la fin. Eh oui. Donc si le suicide d’Octave du haut de la tour de Ross & Witchcraft ne vous satisfait pas, vous préférerez probablement la seconde alternative, dont l’idée de base est excellente mais tire finalement trop en longueur à mon goût.

Visuellement, le film de Jan Kounen est de qualité, tout comme sa mise en scène. La folie et les délires causés par la drogue sont bien illustrés, et ce même malgré des effets spéciaux qui ont perdu de leur fraîcheur. Ces moments surréalistes sont un régal, d’autant plus appréciables qu’ils ne deviennent que rarement poussifs. A côté de cela, les décors et ambiances sont soignés, il n’y a rien à redire.

Un film fou, cynique et inventif et français en plus. Que demander de plus ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 327 fois
1 apprécie

ϻεωɳɑrυ a ajouté ce film à 1 liste 99 Francs

Autres actions de ϻεωɳɑrυ 99 Francs