Affiche A Beautiful Day

Critiques de A Beautiful Day

Film de (2017)

Néo néo-réalisme.

A priori, A beautiful Day a tout pour me déplaire : scénario parfaitement linéaire, violence extrême, absence d'humour...J'avoue pourtant avoir été captivé par le film, pour des raisons qui m'échappent sans doute encore en partie. Peut-être ai-je été touché par ce que l'oeuvre n'est pas, plus que par ce qu'elle tente d'être : _ce n'est pas un film hitchcockien, malgré... Lire la critique de A Beautiful Day

37 23
Avatar -Piero-
9
-Piero- ·

Un sourire

Joe aime les marteaux. Les marteaux noirs en acier, avec écrit dessus "Made in Usa" en petites lettres blanches. Dans sa main, les marteaux paraissent petits. Les marteaux sont gros, aussi gros qu’un marteau peut l’être, mais sa main est plus grande encore. Tout parait petit à côté de Joe. Les hommes, les ombres qu’il croise dans la rue, les intérieurs, la ville. Joe est une Montagne de... Lire la critique de A Beautiful Day

26 1
Avatar Clode
7
Clode ·

The Death of Childhood

C'est un fantôme qui erre dans les rues, dans la nuit de Cincinatti. Sa démarche est lourde, sa silhouette épaisse. Il est hirsute, le regard parfois vide. Agité de traumas, comme l'image qui se tétanise le temps d'un flash au montage chirurgical, qui hésite entre le souvenir et le fantasme. La première scène, fabuleuse, résonne comme une véritable note d'intention côté technique,... Lire la critique de A Beautiful Day

43 14
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·

Un homme demain

Dimanche 10 décembre 2017. Cela fait déjà deux/trois jours, certainement plus mais j'veux pas l'savoir, que Johnny nous a (enfin surtout eux) quittés. Drucker lui est toujours là, au poste, alors pas question d'allumer la télé. C'est un peu comme si je faisais une overdose d'héro alors que je n'y ai jamais goûté... La famille crèche à 100 bornes de chez moi, donc ni rôti, ni poulet dominical.... Lire l'avis à propos de A Beautiful Day

10 2
Avatar RimbaudWarrior
8
RimbaudWarrior ·

Camé et Léon

Il existe ces films qui vous happent physiquement, qui détiennent au fil des minutes une emprise machiavélique sur votre regard par rapport à l’image. A Beautiful Day fait partie de cette catégorie-là. L’œuvre de Lynne Ramsay est pourtant très codifié dans sa démarche, très commune dans son exécution, mais acquiert une puissance parfois sensorielle qui prend le pouls de la violence de son... Lire l'avis à propos de A Beautiful Day

74 2
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

La méthode mutique

Le cinéma américain réserve parfois de belles surprises. Alors qu'Hollywood défraye la chronique ces dernières semaines avec les révélations scandaleuses sur le producteur Weinstein et d'autres phallocrates du milieu, dans le même temps sortent en France deux films américains d'exceptions, tous deux réalisés par des femmes. Même s'ils proviennent d'une scène indépendante qui laisse... Lire l'avis à propos de A Beautiful Day

9
Avatar Marius Jouanny
7
Marius Jouanny ·

Stupéfiant Joaquin Phoenix

Joaquin Phoenix dévore la pellicule dans YOU WERE NEVER REALLY HERE, un polar hanté à l’amplitude esthétique et émotionnelle hallucinante. YOU WERE NEVER REALLY HERE s’ouvre sur un décompte où deux voix sur superposent, celle d’un enfant et d’un adulte. En parallèle un homme s’étouffe et un autre remplit une mystérieuse mission en faisant couler du sang. Beaucoup d’informations en peu... Lire la critique de A Beautiful Day

9 1
Avatar LeBlogDuCinéma
8
LeBlogDuCinéma ·

Phoenix Drive

Film gagnant du prix meilleur scénario et meilleur acteur au festival de Cannes, mérités. You Were Never Really Here (et pas Beautiful Day.. C'est quoi cette atroce envie de changer les titres anglais par un autre titre en anglais... Même pas les traduire. La French Touch). Est clairement un des meilleurs films de l'année, et probablement le plus violent. Et... Lire la critique de A Beautiful Day

8
Avatar JaviFou08
8
JaviFou08 ·

Spoiler : la vie c'est de la merde.

Je suis allé voir ce film parce qu’il m’avait fait trois belles promesses dont deux n’ont pas été tenues, voire carrément trahies. 1) Les affiches vendaient le film comme « le Taxi Driver du XXIème siècle », en citant un gars du Times, qui visiblement n’a pas beaucoup de respect pour Taxi Driver, ou alors qui méprise le XXIème siècle. A la limite, ce n’est pas une... Lire l'avis à propos de A Beautiful Day

24 5
Avatar Tom Cluzeau
5
Tom Cluzeau ·

Dig Nowhere

You were never really here commence comme un film de Refn : rigueur de la mise en scène, mise en place d’une atmosphère pesante, gestion impeccable du rythme, pouvoir de fascination assez immédiat, et attrait pour une violence marquée s’imposent ainsi dès l’ouverture, impressionnante et prometteuse. Clairement, le film sera marqué par une... Lire l'avis à propos de A Beautiful Day

48 8
Avatar Sergent Pepper
5
Sergent Pepper ·