Monsieur Bricolage se déchaine

Avis sur A Beautiful Day

Avatar SpiderVelvet
Critique publiée par le

A beautiful day m'a vendu de l'espoir. Celui d'avoir un nouveau film à la hauteur de Drive. D'ailleurs le film a été un peu vendu comme ça, le taxi driver du 21 eme siècle. La bande annonce faisait vachement envie. Du néon, de l'ultra violence et un antihéros bourru. C'était bien parti.

Et au final je ressors du film. C'est bien un primé du festival de Cannes. Prix du meilleur scénario et prix de l'interprétation pour Joaquin Phœnix. J'ai pas trouvé que le film était palpitant. Je l'ai pas détesté non. Mais je me suis un peu ennuyé.

On suit l'histoire de Joe. Joe est un colosse de 40-50 balais, ancien militaire, ancien enfant témoin de violences paternelles. Le type est couvert de cicatrices, négligé, taciturne et profondément dérangé. Il aime s'infliger des tortures psychologiques et physiques, est parfois assailli de visions cauchemardesques et est dépressif.

Un type cassé comme ça ne pouvait que mal finir. Joe est donc un tueur à gage free-lance, qui massacre la nuit des proxénètes à coups de marteau, et récupère de l'argent pour s'occuper de sa mère démente.

Malgré sa violence excessive, Joe est un homme plein de surprise, capable de tabasser le gérant d'un sauna qui ne lui a pas ouvert la porte assez vite, et en meme temps, se détendre dans un sauna avant d'aller commettre un nouveau massacre.

Joe est un homme fêlé, pas vraiment adulte et pas vraiment enfant, et qui n'est jamais réellement présent dans ce monde qui ne veut pas de lui.

Le film débute quand un contrat alléchant lui est proposé. Un député lui offre 50 000 dollars pour aller récupérer sa fille dans un immeuble de pédophiles proxénètes. Joe s'exécute, et rentabilise son marteau acheté à Castorama à 16,99 dollars. A peine après avoir commencé à s'être lié d'amitié avec cette gamine blonde traumatisé que des flics ripoux débarquent et tente de le flinguer.

Joe va donc remonter le fil du complot, et déchaîner sa violence, avant de sombrer dans l'abime et la tristesse. Car ce film est triste. Joe est ultra-violent, mais pense à se flinguer toutes les 5 minutes. Ses "visions" éclairent sur son passé horrible. Un père violent qui utilisait un marteau pour battre sa mère ( d'où son fétichisme de l'arme), un passé tragique de soldat et garde frontière, une ex petite amie qu'il tabassait.

Joe est tout seul. Il y a cette scéne visuellement impressionnante ou il tente de se suicider, mais au final préfère aller sauver la gamine avant de mourir. Car c'est ce que je reproche au film, le film est visuellement magnifique, le film se concentre sur les émotions du personnage et montre que oui, Joe est triste, et que oui, Joe est tourmenté.

Mais ça manque de violence esthétisée. La réalisatrice a fait le choix de suggérer la violence plutôt que de la montrer à l'écran, et pour moi A beautiful Day aurait gagné en intensité a avoir des scénes de violences décomplexées, comme la scéne de l'ascenseur de Drive, qui est là pour montrer la violence de l'anti-héros et est là pour choquer.

La fin du film est pas forcément marquante, Joe imagine qu'il est en train de se suicider, mais non c'est un rêve et ça se termine comme ça.

A beautiful day est un film visuellement magnifique, solidement interprèté,simple, violent mais qui malheureusement se perd trop dans le contemplatif et pas assez dans le démonstratif.

Drive était une démonstration de la violence à l'état brut, et on alternait entre des moments calmes, et des moments ultra violents. Ici, y a plus de moments calmes que de moments violents, l'équilibre est un peu rompu.

Un film pas mauvais, mais pas forcément à la hauteur pour moi d'un drive.

Points positifs
L'anti héros Joe
Visuellement top
La bande son
C'est violent

Points négatifs
Trop dans le contemplatif
La violence se montre pas assez
Pas vraiment d'antagoniste
Parfois ennuyeux

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 449 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de SpiderVelvet A Beautiful Day