Œuvre coulée sous les éclaboussures

Avis sur A Bigger Splash

Avatar In_Cine_Veritas
Critique publiée par le

Reprenant la trame de l'intrigue du film culte de Jacques Deray, La piscine (1969), A bigger splash bénéficie sur le papier d'un beau casting. Malheureusement, sur le terrain, Luca Guadagnino passe maître dans l'art de dévitaliser ce casting prometteur.
Personnage aphone (!?) poussant à la passivité pour Tilda Swinton, rôles trop effacés pour Matthias Schoenaerts et Dakota Johnson, seul Ralph Fiennes semble incarner un réel personnage mais son jeu cabotin finit par lasser. Par décence, nous parlerons peu des "rôles" tenus par Aurore Clément et Lily McMenamy qui embarquent dans l'histoire comme elles en seront débarquées, à savoir de façon inexpliquée, rôles de passage inutiles et superflus.
Des personnages accessoires à l'image de la tentative de rapprocher l'intrigue à l'actualité des migrants (film tourné sur l'île de Pantelleria située entre la Sicile et la Tunisie). Là encore, le traitement trop allusif du réalisateur ne convainc pas. Par rapport à son modèle, A bigger splash gagne en rock'n roll (au début) une faible partie de ce qu'il perd en psychologie. Luca Guadagnino livre un film désincarné, artificiel à la psychologie faible et peu subtile. Subtilité manquante également dans l'utilisation des flashbacks et dans la mise en scène qui rend certaines scènes embarrassantes et laides.
En eaux calmes, sans faire de vagues, prenant appui sur un récit sans profondeur, le film ne nous a pas touché, par contre il a coulé nos espoirs

pour les placer à côté du corps d'Harry au fond de la piscine...

Luca Guadagnino a avoué ne pas avoir aimé le film de Jacques Deray. Confidence pour confidence, nous devons lui avouer ne pas avoir aimé le sien et retournons sans tarder revoir la version originale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 72 fois
1 apprécie

Autres actions de In_Cine_Veritas A Bigger Splash