👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Attention la critique contient des éléments qui pourraient gâcher votre scéance si vous ne l'avez pas vu.

Tom Stall est "tout juste un individu" (référence à la citation de Céline au début de la Nausée de Sartre). Père et mari respectable. Patron sans histoires apprécié de ses clients. Rien ne peut souiller sa réputation. Il est intégré dans sa communauté et par la même occasion invisible car il mène un existence tranquille. Mais peu à peu la violence comme un mauvais sang vient gonfler ses artères, cette gangrène finira par l'atteindre totalement et réveillera en lui les pires démons. C'est son itinéraire torturé que Cronenberg nous propose de suivre.

Il traite ainsi de la violence évidemment au travers de scènes intenses et efficace; mais il parle aussi de pardon, de rédemption. Il ouvre aussi une porte sur le lien entre la violence et l'hérédité. C'est un thriller beaucoup plus ambitieux qu'il n'y parait.

Alors il y a l'acte que Tom Stall commet, ce geste d'instinct qui surprend tout le monde par sa puissance et son héroïsme. mais passé cette euphorie, tout irait pour le mieux si son passé ne lui revenait en pleine face.

La survenue de ses événements vient à faire douter son entourage sur le vrai visage de cet homme qu'il pensait connaitre. Père ? Mari ? Tueur ? Quel est le vrai visage de Tom ?

La transformation des corps est chose courante chez Cronenberg et cela semble le fasciner (la mouche, crash, ...) : Ici pas de mutilation mais une métamorphose comportemental. Les scènes intimes entre Edie et Tom l'illustre : la première est un jeu, la seconde un viol. Entre temps il y aura eu ces meurtres et le passé qui ressurgi. Ce n'est plus le même homme. Et ça ne sera plus jamais le même, comme semble le suggérer le dernier plan. Il réintègre sa famille mais la peur semble avoir gagné chacun de ses membres. Il ne retrouve plus un proche mais un étranger, un assassin...
AdamKesher
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2000

il y a 10 ans

9 j'aime

A History of Violence
Sergent_Pepper
7

Le coup dans l’escalier.

On sait l’acuité avec laquelle Cronenberg scrute les monstres tapis en nous, et le fait de s’attaquer à la cellule américaine la plus banale a évidemment quelque chose de tout à fait jouissif. Alors...

Lire la critique

il y a 6 ans

69 j'aime

4

A History of Violence
Vincent_Ruozzi
8

L'ombre du passé

Au début des années 2000, David Cronenberg est surtout connu pour ses films de science-fiction, d'horreur et de fantastique comme La Mouche ou Dead Zone. Avec A History of Violence, adaptation d'un...

Lire la critique

il y a 4 ans

53 j'aime

8

A History of Violence
Scarlett
8

Critique de A History of Violence par Scarlett

Ce qui arrive à Tom est une situation dans laquelle chacun peut reconnaître ses propres peurs : la violence et la mort débarquent au milieu de la petite vie bien réglée, bien honnête et surtout...

Lire la critique

il y a 11 ans

44 j'aime

1

A History of Violence
AdamKesher
9

Critique de A History of Violence par AdamKesher

Attention la critique contient des éléments qui pourraient gâcher votre scéance si vous ne l'avez pas vu. Tom Stall est "tout juste un individu" (référence à la citation de Céline au début de la...

Lire la critique

il y a 10 ans

9 j'aime

Congratulations
AdamKesher
9

Critique de Congratulations par AdamKesher

À mille lieux de Oracular Spectacular, Congratulations nous transporte dans un univers psychédélique et pop. Peut être plus difficile d'approche la première fois, ce nouvel album se révèle être une...

Lire la critique

il y a 10 ans

7 j'aime

2

Carpe Diem
AdamKesher
1
Carpe Diem

Critique de Carpe Diem par AdamKesher

Quand on voit sa tête d'écureuil qui se serait fait tamponner par un semi-remorque, on ne s'étonne pas qu'elle ne veuille pas l'aimer Mademoiselle Valérie

Lire la critique

il y a 10 ans

5 j'aime