Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche A Single Man

Critiques de A Single Man

Film de (2009)

Just get through the goddamn day

Le cadre du film, situé en Californie en pleine crise de Cuba, est somptueux. Le héros est habillé comme un dieu, encore plus que Don Draper de Mad Men, vivant dans une glass house héritée de Frank Lloyd Wright. Il fume, boit et conduit une voiture racée chromée. C'est assurément un film de styliste ! La réalisation n'est non plus pas en reste ; la photographie, les plans, la vibrante bande... Lire la critique de A Single Man

64 23
Avatar Nushku
9
Nushku ·

Renaître grâce à la beauté

Style, classe, c'est ce qui me vient à l'esprit en repensant à ce film dont la beauté et le raffinement extrêmes n'excluent toutefois pas l'émotion bien présente que j'ai ressentie tout au long de la projection. C'est sans doute son poste de Directeur créatif de Gucci et d'Yves St Laurent qui a permis à cet ex-styliste le passage à un cinéma où couleurs et formes se meuvent... Lire la critique de A Single Man

172 62
Avatar Aurea
10
Aurea ·

Quand un vieux bouffeur de cinéma blasé est bouleversé...

http://youtu.be/JK45fn7wGMc Voilà la raison pour laquelle le cinéma continue à me dévorer, et peut-être aussi la raison pour laquelle je suis parfois sévère avec certains films : celle de sortir d'une séance sonné, bouleversé, avec des images, des sons, qui restent ancrés, qui vous suivent, qui vous obsèdent. J'appréhendais un peu de voir ce film pour une raison très simple : Tom Ford. Je n'ai... Lire l'avis à propos de A Single Man

52 11
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·

La tristesse d'un homme

Années 1960. George Falconer perd le goût de vivre quand il apprend par téléphone la mort de son compagnon, Jim, avec qui il partageait sa vie depuis seize ans. (Il ne sera même pas autorisé à aller à l'enterrement, "famille seulement" ). Le film commence huit mois plus tard. George est hanté chaque nuit par le souvenir de son amour perdu, s'imaginant la scène de l'accident. Il doit alors se... Lire la critique de A Single Man

48 19
Avatar Oberyn
10
Oberyn ·

Suicide is painless.

Les qualités d’A Single Man éclatent dès son ouverture. La photographie laiteuse associée à un sens du cadre chirurgical nous plongent dans l’exploration d’une maison d’architecte qui, déjà, cherche ostensiblement à se montrer comme la métaphore d’une mise en scène classieuse et imparable. Le regard de George (Firth à qui l’on demande surtout de pratiquer son accent anglais) depuis ses toilettes... Lire l'avis à propos de A Single Man

34 2
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

And Just Like That - Abel K.

A Single Man commence par une noyade. Une noyade qui illustre le désespoir abyssal de George Falconer, lorsqu'il apprend la mort de son amant dans un accident de voiture. Dès les premières secondes, la musique d'Abel Korzeniowski oppresse et étouffe. Dès les premières seconde, la beauté des images, la délicatesse des mouvements, la douceur des couleurs frappe et étonne. A Single Man commence... Lire l'avis à propos de A Single Man

18 3
Avatar Pukhet
10
Pukhet ·

Un homme seul et blessé.

https://www.youtube.com/watch?v=Zm5pbLMn8j8&list=PL8F8DD8E6E381659F L’image que me renvoie le miroir est moins un visage que l’expression d’une situation difficile : parvenir jusqu’à la fin d’une journée. Tom Ford réalise un portrait poignant... Lire la critique de A Single Man

15 3
Avatar Winandus
8
Winandus ·

Critique de A Single Man par drélium

Ouais, je suis volontaire pour me faire froncer les sourcils dessus !... Pas un éclaireur en dessous de 6... J'aurais bien aimé faire plaisir mais il vaut mieux être honnête, j'ai trouvé ça lourd et je pèse mes mots. D'accord, c'est beau et classe comme une pub YSL et la profondeur passe par cette suspension chic mêlée à ces désirs chocs voulus beaux naturellement. On arrive même à être ébranlé... Lire l'avis à propos de A Single Man

38 17
Avatar drélium
5
drélium ·

Critique de A Single Man par AlexLoos

Difficile de ne pas passer à coté du phénomène « A Single Man », premier film du styliste Tom Ford. Et pour cause, il offre pour son excellent premier long métrage probablement son meilleur rôle à Colin Firth (d'ailleurs récompensé par un BAFTA). Le point principal du film est clairement l'esthétique de celui-ci. Los Angeles, 1962. On observe un filtre gris omniprésent sur la pellicule. Et... Lire l'avis à propos de A Single Man

17 4
Avatar AlexLoos
7
AlexLoos ·

Sometimes awful things have their own kind of beauty.

Quand j'ai appris que Tom Ford réalisait un film, j'étais très sceptique. Mode et cinéma, il ne faut pas tout mélanger. Et quelle erreur. A Single Man est une œuvre de toute beauté. Du début à la fin, tout n'est que délicatesse. Des costumes (pas étonnant), aux décors en passant par la musique, le film entier exhale une grâce immense. Dès le début, j'ai senti que j'avais à faire avec un... Lire la critique de A Single Man

20 14
Avatar Clairette02
10
Clairette02 ·