Affiche À la merveille

Critiques de À la merveille

Film de (2013)

Good bye, my love...

Cher Mr Malick, Les histoires d'amour doivent bien se finir. D'ailleurs Terrence (après toutes ces années passées ensemble à contempler la nature, tu permets que je t'appelle Terrence ?), dans ton dernier film, tu ne t'intéresses au fond qu'à cela : les aléas de la vie amoureuse. Mais cette fois mon Terry (après toutes ces années passées ensemble à écouter le silence, tu permets que... Lire la critique de À la merveille

24 19
Avatar Fritz_the_Cat
3
Fritz_the_Cat ·

Critique de À la merveille par Strangeman57

Terrence Malick, pour caricaturer, il est du genre à te filmer un oiseau alors que t'as deux acteurs qui jouent à côté. Et puis après, étant donné que Dieu est partout, il essaye de te dresser un lien métaphysique entre l'oiseau et la relation entre les 2 personnages. C'est un p'tit peu ça "A la Merveille", tout le synopsis de Senscritique que vous voyez, en haut, il est dans le film mais... Lire l'avis à propos de À la merveille

7 3
Avatar Strangeman57
3
Strangeman57 ·

Film d'auteur ou film d'artiste ? Film d'autiste.

The Tree of Life avait offert à Malick sa Palme d’Or mais avait vraiment divisé avec un film qui m’avait personnellement fait devenir schizophrène. Le réalisateur américain parvenait tantôt à nous émerveiller comme personne, tantôt à nous ennuyer et nous agacer comme jamais. Plutôt que de refaire le film, je vous renvoie à la critique de l’époque. Son dernier long-métrage, sorti ce mercredi en... Lire la critique de À la merveille

7 1
Avatar Ƭhomas Ƥérillon (LBDM)
2
Ƭhomas Ƥérillon (LBDM) ·

The man who makes a mistake can repent.

Savoir que Terrence Malick sortait un nouveau film si rapidement m'avait enthousiasmé. Et puis, ce n'est pas comme s'il l'avait rushé, puisque le tournage était terminé avant que Tree of Life ne soit sorti. Bien que très controversés, j'ai beaucoup aimé les derniers films du cinéaste. Je comprends parfaitement qu'on y soit hermétique puisqu’ils font appel à énormément de subjectivité,... Lire l'avis à propos de À la merveille

5 16
Avatar GagReathle
6
GagReathle ·

Alarme, éveil

Critique publiée sur ArtZone Chronicles. Depuis sa palme d'or avec The Tree of Life, Malick, un peu à l'instar de Lynch, est devenu hype. Un réalisateur qu'on aime encenser ou rejeter avec vigueur, mais sur lequel chacun va de son avis, criant au génie ou à... Lire la critique de À la merveille

7 10
Avatar Flavien M
8
Flavien M ·

Des bisons et un zombi

Les deux femmes ce sont Marina et Jane. La première, Marina, est plaisante, souriante, dansante et aimante. Elle virevolte et elle virevolte et elle virevolte autour de Neil, son bourdon de mari (enfin qui ne l'est pas encore - un mari, pas un bourdon - mais qui le sera quand le prêtre, joué par un Javier Barden plus convaincant en amant torride ou tueur sadique qu'en prêtre d'Oklahoma (je... Lire la critique de À la merveille

7 16
Avatar Théloma
3
Théloma ·

Un peu comme un rêve: c'est beau mais ça ne veut rien dire.

J'ai l'amère impression que le peu de scénario que présente ce film est prétexte à son esthétique. Oui, les images sont très belles, chaque plan est un tableau animé. Mais qu'est-ce que tout cela veut dire ? Rien. Ce film n'a pas de fond, ou alors je n'ai rien compris. La seule chose qui me touche est la beauté visuelle propre à Malick. Tout le reste n'est qu'un blabla métaphysique sans fond.... Lire l'avis à propos de À la merveille

4
Avatar Horchata
4
Horchata ·

A la limite du sermon

Terrence Malick a toujours été pour moi l'équivalent cinématographique d'un peintre impressionniste. Hormis l'esthétisme irréprochable, c'est la sensation pure, l'intuition, l'émotion qu'il va procurer à la personne qui l'intéresse. Tout en subtilité, il nous peint une impression grâce à une narration décentrée et poétique dont il est le seul maître : en nous montrant des images de la nature... Lire l'avis à propos de À la merveille

7 6
Avatar Mlle_Nana
6
Mlle_Nana ·

Critique de À la merveille par Xidius

Cinéaste s’évertuant à faire ressentir le parcours intérieur de ses personnages à son spectateur, Terrence Malick livre pour la première fois de sa carrière une œuvre manquant singulièrement de vivacité et de chaleur. Trop maniéré et ostentatoire dans sa démonstration, A la Merveille cherche à l’excès la pause pour être vrai et finit par nous perdre dans sa peinture émotionnelle et spirituelle... Lire la critique de À la merveille

4
Avatar Xidius
5
Xidius ·

Critique de À la merveille par Filmosaure

Terrence Malick cherchait-il à faire d’A la merveille une ode à l’amour ? Si tel était le cas, le pari est loin d’être relevé. Vingt-deux mois seulement après que The tree of life ait été sacré Palme d’Or au Festival de Cannes, le réalisateur livre une oeuvre imprégnée de ses obsessions habituelles, mais complètement dénuée d’émotion. “Où est-on quand on est là ? Pourquoi pas toujours ? Quelle... Lire la critique de À la merveille

5
Avatar Filmosaure
3
Filmosaure ·