Gentillet

Avis sur À la poursuite de Ricky Baker

Avatar LVDP
Critique publiée par le

Un gentil petit film qui oscille entre comédie et moments lourds.
Certaines ficelles sont grosses comme des maisons. Le gamin est loin d'être aussi méchant que nous le dépeint la gonzesse des services sociaux. Sam Neill est le classique vieux grumpy qui déteste le gamin mais qui, à la fin (Spoiler alert... ou pas) l'aime en fait quand même bien parce que l'adversité et une cheville cassée ça crée des liens et qu'au fond, il a un un coeur tendre derrière ses airs bourrus et sa vieille barbe de râleur.

J'y ai vu un peu des Cohen et de Wes Anderson peut-être, mais de loin. Les personnages secondaires sont des caricatures mais manquent cruellement de crédibilité et/ou de profondeur. Quelques références sont tellement évidentes (Rambo, LOTR) que de les mentionner en a diminué l'impact. Ca semble forcé. Le gamin... comment dire... J'aime rarement les enfants au cinéma, ce n'est pas nouveau.

A l'actif du film: Je ne me suis pas ennuyé. J'ai même carrément souri à certains moments. Tout ne fonctionne pas et on peut froncer les sourcis devant certaines situations, mais il y a de bonnes petites étincelles de bonne humeur. Et Sam Neill en impose encore.
Peut-être que je suis un peu comme son personnage, en fait. Je fais le grumpy sur ce film mais au fond, ce n'était pas trop mal...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LVDP À la poursuite de Ricky Baker