Le propos tenu mérite une réflexion. Effectivement, comment réagirions-nous si une sorte de "justicier" se mettait à flinguer les gens qui nous emmerdent dans la rue ou dans le métro ? Ici, pas de cape, de masque ou de nom qui fait peur; juste une citoyenne lambda qui, pour la meilleure raison du monde, bascule vers une vengeance plus ou moins aveugle. On s'attache à cette femme qui a tout perdu et à sa croisade sans but. Elle ne tue pas parce qu'elle doit, mais parce qu'elle peut. N'étant plus que l'ombre d'elle-même, rien ne l'empêche de faire ce dont beaucoup rêvent: ne pas se laisser faire. Bien évidemment, en chemin, elle se rapprochera dangereusement de la police, qui, par des intuitions dignes de X-Files, en viendra à la soupçonner.


Et c'est là le plus gros problème du film: les coïncidences sont un peu trop grosses. Tout d'abord, apparemment, il suffit de se balader une fois ou deux dans le métro une fois que le soleil s'est couché pour se faire agresser/violer/assassiner. Si vraiment c'est à ce point-là, New-York, il faut déclarer la loi martiale, rien ne va plus!
Mais surtout, Pour une histoire qui se déroule dans une des plus grandes métropoles du monde, L'histoire se fixe sur trois ou quatre personnages, qui ne cessent de se croiser, et de tout mettre en relation les uns avec les autres. Le fait de mêler histoires personnelles et vraies questions de société (peine de mort, limites de la justice, etc.) fait que, régulièrement, le spectateur se demande si tout ça n'est pas un peu tiré par les cheveux.


Heureusement, au final, il reste un film bien réalisé, des acteurs crédibles et surtout un point de vue non moralisateur, ce qui est assez rare pour être signalé (surtout pour l'époque).


Et vous? Si on vous agresse dans le métro (et pas la petite agression, hein, celle qui marque), et que quelqu'un flingue les gars devant vous, vous témoignez contre lui...?

WhiteLedTool
7
Écrit par

Le 25 novembre 2012

4 j'aime

À vif
Caine78
3
À vif

Dans le vif des réactionnaires?

On ne s'étonne guère de la polémique provoquée ici. On est d'ailleurs assez perplexe quand le moment est venu de le critiquer, et ce même si le verdict est sans appel : c'est raté. On sent la volonté...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

À vif
WhiteLedTool
7
À vif

The Brave One...in a Million

Le propos tenu mérite une réflexion. Effectivement, comment réagirions-nous si une sorte de "justicier" se mettait à flinguer les gens qui nous emmerdent dans la rue ou dans le métro ? Ici, pas de...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

À vif
Cine2909
6
À vif

Critique de À vif par Cine2909

Une histoire de vengeance personnelle, ça n'a rien de vraiment transcendant mais il suffit de propulser Jodie Foster en justicière pour en faire un film d'une autre envergure. Mettre en lumière un...

Lire la critique

il y a 11 ans

3 j'aime

1

Sweeney Todd - Le Diabolique Barbier de Fleet Street
WhiteLedTool
8

Critique de Sweeney Todd - Le Diabolique Barbier de Fleet Street par Godefroy Vandepoele

Un nouveau Tim Burton qui sort, c'est toujours un grand moment. Pour fêter cela dignement, quoi de mieux que de lui donner le titre de "premier-film-que-je-vais-voir-avec-ma-copine" ? Etant rarement...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

1

My Worlds
WhiteLedTool
1
My Worlds

Critique de My Worlds par Godefroy Vandepoele

Alors bien entendu je n'ai pas écouté les albums dans leur entièreté mais la musique de JB nous viole tellement quotidiennement que je m'estime avoir le droit de coter. Ca m'étonnerait beaucoup qu'à...

Lire la critique

il y a 10 ans

7 j'aime

Axiom Verge
WhiteLedTool
7
Axiom Verge

Qui veut un Axiom Verge dans son Samus?

Vidéoludiquement parlant, nous vivons une belle époque. Certes pour tout le reste, il faut admettre que c’est plutôt merdique (attentats, extrêmisme, mon neveu en visite qui m’initie à Kendji...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

3