Avis sur

À vif par Alexandre Agnes

Avatar Alexandre Agnes
Critique publiée par le

Souvent agaçant dans sa mise en scène (les cadrages en biais répétés à outrance pour figurer le malaise... Hum), ce film pose la question de la vengeance et de "l'auto-justice" avec une pertinence relative.

Plutôt bien mené sur le plan de la psychologie des personnages (l'évolution de l'héroïne est assez cohérente), A vif a du mal à aller au bout de son idée. Si tous les arguments du débat sont posés (désir impérieux de rendre la justice soi-même quand l'Etat se revèle incapable VS nécessité de respecter la Loi pour ne pas sombrer dans l'anarchie), sa représentation est assez creuse.

Assez excitant dans les scènes "d'action" en ce qu'il éveille de primal chez le spectateur, le film se traîne par ailleurs, manque de rythme. Moins con que Daredevil sur la question de la justice sauvage mais très très loin de Taxi Driver - auquel Jodie Foster le compare en promo - sur le plan de la folie meurtrière née d'une société urbaine chaotique, A vif fait l'effet d'une (assez) bonne idée mal exploitée.

Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi ce film crée une telle polémique, la fausse bonne surprise de la fin réservant une morale moins subversive qu'il n'y paraît.

Je vous conseille donc de passer votre chemin et de préférer (re)voir Le vieux fusil ou Il était une fois dans l'Ouest.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 412 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Agnes À vif