Logos est-il vraiment grand tyran ?

Avis sur A voix haute - La force de la parole

Avatar Pripiat
Critique publiée par le

Il n'est pas toujours nécessaire de faire des pieds et des mains pour réaliser une Oeuvre des plus admirables. Dans sa forme la plus simple, "À Voix Haute" place sous le feu des projecteurs un groupe d'étudiants de l'université Paris 8 en Seine Saint-Denis au milieu d'un concours d’Éloquence, où la seule option est de s'en tenir au discours.

Bien évidemment, le trait est forcé. On sait que l'endroit jouit d'une mauvaise réputation, et plus qu'un reformatage social, le documentaire montre que le langage ouvre sur une transcendance, une manifestation propre à l'essence de l'homme, la transcendance d'une parole partagée par laquelle l'homme donne sens en commun à sa condition. Oubliez les enrobages médiatiques qui salissent publiquement, alors que ces étudiants se mettent à nu devant vous avec leur mots.

Car si les mots coupent parfois davantage que le sabre, ils peuvent se montrer aussi doux et réconfortants que le sable de Cancún. La parole, c'est l'expression même de l'univers qui gravite autour de notre être. C'est le catalyseur qui permet à notre pensée de prendre vie et de s'exprimer à travers une multitude de langues. C'est l'outil presque divin qui permet autant aux hommes de se rapprocher que de se diviser.

Mais ici, pas de division. Seulement l'union. L'union uniformément sublime d'une communauté de jeunes de tout horizons. Où chacun d'entre eux fréquente le même bâtiment, mais d'aucun n'ont la même histoire... Une manière différente de s'exprimer, une manière différente de raconter leur vécu... Une manière différente de s'ouvrir au monde, et de s'ouvrir aux autres.

C'est ce travail gargantuesque qui est fourni au sein de cette oeuvre. C'est la construction du lien indéfectible de la Parole qui se tisse élégamment et subtilement jusqu'à former la toile d'humanité devant laquelle nous sommes si humbles. Car quoiqu'il arrive, les mots résonnent en nous. Les mots frappent, blessent, meurtrissent, mais les mots apaisent, reposent, et enfin guérissent. Les mots racontent des tas d'histoires aussi.

Ces jeunes-là, ils ont envie d'apprivoiser les mots, et de vous raconter leur parcours. Et ce parcours, vous l'avez juste devant vous, alors appuyez sur le bouton "Play", ouvrez bien les yeux, et écoutez-les.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 483 fois
4 apprécient

Autres actions de Pripiat A voix haute - La force de la parole