Affiche Achille et la Tortue

Critiques de Achille et la Tortue

Film de (2008)

  • 1
  • 2

Critique de Achille et la Tortue par Rhyscard

La dernière pellicule de Beat Takeshi Kitano est en rupture avec ses films les plus récents, presque déconstruits. Achille et la Tortue marque le retour du cinéaste à la narration et nous conte la vie d'un peintre raté de l'enfance à l'âge mûr, s'obstinant à peindre sans jamais exposer ou vendre, sans jamais atteindre une quelconque reconnaissance du public. Comédie à l'humour souvent d'une... Lire la critique de Achille et la Tortue

14
Avatar Rhyscard
7
Rhyscard ·

L'art est juste un gigantesque canular

Après "Takeshi's" (traitant de Kitano acteur) et "Glory to the Filmmaker!" (centré sur Kitano réalisateur), vient "Achille et la tortue" (portrait de Kitano peintre), dernier volet de cette trilogie introspective. La saveur de cette comédie repose sur une invention: le gag artistique. Le ton reste léger et irrévérencieux, alors qu'en toile de fond le milieu de l'art contemporain japonais est... Lire l'avis à propos de Achille et la Tortue

12
Avatar Lorelei3
8
Lorelei3 ·

L'habit ne fait pas le peintre, mais peut-être le cinéaste ?

Difficile de juger un film d'un réalisateur qui se cherche après être monté si haut et si vite parmi l'élite du cinéma mondial,tout en restant méprisé dans son pays. Un peu comme si Patrick Sébastien faisait vraiment de bons films quoi, nous aurions du mal à y croire et la souffrance du réalisateur serait légitime. Avec le prétexte de la peinture, Kitano peut se questionner sur le processus de... Lire l'avis à propos de Achille et la Tortue

4 2
Avatar sad_punk
7
sad_punk ·

Art et essais

Un film étonnant. Cela commence comme une sorte de biopic d'un peintre célèbre. C'est sérieux, académique et assez éloigné du ton de ce qui va suivre. Dans la deuxième partie - qui correspond à l'âge "jeune adulte" de notre personnage - nous continuons à suivre son cheminement vain et autistique. La partie la plus réussie du film débute au tiers du film alors que notre peintre a atteint un... Lire la critique de Achille et la Tortue

3 1
Avatar Théloma
8
Théloma ·

Critique de Achille et la Tortue par Kamui

Oké je vous entends déjà dire que Kitano sans yakuza, qui fait des films égotrips, c'est fatiguant. Y'a un peu de ça, mais en fait, Takeshi, ce bâtard, il t'a à l'usure. Tu finis par picorer le film comme des bâtonnets de surimi et des galettes de maïs bio. Lire la critique de Achille et la Tortue

4 2
Avatar Kamui
6
Kamui ·

Critique de Achille et la Tortue par misterblonde

Il est intéressant de comparer les deux derniers films de Takeshi Kitano: Achille et la tortue et Outrage. Le premier est drôle et poétique, décalé, tendre et touchant, le second est direct, violent, brutal, acerbe et tranchant. Ce sont les deux facettes du même artiste. Outrage serait la partie visible du cinéaste, la traduction sur l'écran de son visage dur, impassible, presque immobile. La... Lire l'avis à propos de Achille et la Tortue

2 2
Avatar misterblonde
7
misterblonde ·

Un héros sans gloire.

Troisième et dernier volet de la trilogie introspective de Takeshi Kitano, ce film-ci est consacré à la peinture. C'est peu connu en Occident, mais le réalisateur japonais est un grand peintre, et expose régulièrement ses toiles dans son pays. Ici, nous avons affaire aux affres de la création, où un peintre, interprété par Kitano lui-même, va se rêver peintre, sous toutes les formes... Lire l'avis à propos de Achille et la Tortue

Avatar Boubakar
6
Boubakar ·

Critique de Achille et la Tortue par zardoz6704

On ouvre sur un animé présentant le célèbre paradoxe d'Achille et la tortue. Des peintres rentrent éméchés en chantant des chansons françaises. Parmi eux, Takanawa, qui a été en France.L'un d'eux offre son béret au fils de son mécène, Machisu, qui se prend à rêver de devenir peintre. En classe, il dessine : son prof de maths le laisse sortir, mais il reste sur des rails de tram pour pouvoir... Lire la critique de Achille et la Tortue

Avatar zardoz6704
8
zardoz6704 ·

L'art à tout prix (d'ami)

Moins incisif, plus redondant dans son écriture (Les répétitions de pratique entre l'adolescent et le vieillard sont difficilement justifiables), plus conscient aussi sans doute, "Achille" par contre porte la trace d'une énergie folle de création, d'un "à tout prix" fabuleux, aveugle. Le discours sur l'art et l'ironie sur ce discours même ne sont pas toujours convaincants mais sont aussi... Lire la critique de Achille et la Tortue

Avatar JM2LA
7
JM2LA ·

Critique de Achille et la Tortue par TomP

A croire que les états d’âmes de fils de Yakuza qu’était le Kitano des années 1990 me parlaient bien plus que les ceux du Kitano artiste d’aujourd’hui... Autre possibilité, plus simple celle-là : Kitano n’est plus vraiment Kitano. Même en m’efforçant de le voir sans le mettre en regard par rapport à la filmographie du maître, cet "Achille" choque avant tout pour son côté surfait, sur-joué, mal... Lire l'avis à propos de Achille et la Tortue

Avatar TomP
4
TomP ·
  • 1
  • 2