👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Adieu à Leislie Cheung, acteur légendaire

L’œuvre de Chen Kaige est sans nul doute un des meilleurs films que j’ai eu l’occasion de regarder, et je comprends mieux à présent pourquoi ce film a reçu la palme d’or au Festival de Cannes. Il faut d’abord saluer le scénario époustouflant, scellant le destin de l’opéra de Pékin et de ses loyaux « serviteurs » au travers de l’histoire de la Chine, de ses années de troubles politiques et culturels. Les acteurs ont aussi contribué au succès de ce chef d’œuvre. Ils se sont donner corps et âmes dans ce film, Zhang Fengyi et Gong Li ont réalisés de grosses prestations. Mais celui qui a ébloui de sa classe, c’est le regretté Leslie Cheung. C’était pourtant un rôle très difficile à interpréter et il s’en est sorti avec tous les honneurs. L’acheminement du simple élève au rang de star est aussi très intéressant, même si, comme moi, on n’est pas passionné par l’opéra. Le film est très long, mais cela ne m’a absolument pas gêné au vue de la qualité cinématographique. Par contre, cela pourrait gêné certains d'entre vous, car la lenteur est inhérente au genre, et c'est à l'appréciation du spectateur. Avec Adieu ma Concubine, Chen Kaige reçut la reconnaissance internationale, tout comme les acteurs principaux du film. Et j’estime que c’est une juste récompense pour l’émerveillement que cela m’a procuré.
Hidelirium_RB
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films des années 1990, Mes Meilleurs Films Made in China, Films Asiatiques Vus, Les meilleurs films dramatiques et Les meilleurs films chinois

il y a 7 ans

2 j'aime

Adieu ma concubine
P-D
7

霸王別姬

Dure. La vie est dure. Alors que je morfondais dans mon fauteuil en suédine bleue durant ce morne lundi après-midi dans un ennui des plus complet, ne profitant même pas de mon jour de congé pour me...

Lire la critique

il y a 7 ans

11 j'aime

Adieu ma concubine
Amrit
7

"Un sourire, viennent dix mille printemps. Une larme, passent dix mille automnes."

Film lyrique, historique, mais aussi un peu glauque à cause de la présentation d'un extrémisme artistique chinois qui semble ne pouvoir éclore que dans la souffrance, l'humiliation et d'autres...

Lire la critique

il y a 9 ans

11 j'aime

Adieu ma concubine
Rask0lnik0v
8

Pudeur et poésie.

Pas certain que ce soit parfaitement juste, mais du moins, le peu que j'ai vu du cinéma chinois m'a montré quelque chose de pudique et surtout de très poétique. Alors certes je me suis parfois ennuyé...

Lire la critique

il y a 5 ans

6 j'aime

1

Hundred Million Stars From the Sky
Hidelirium_RB
10

Inceste de Nippon

Après un premier épisode assez déroutant, pour être honnête, j'ai failli ne pas poursuivre l'aventure suite à cette entrée en matière. Heureusement, j'ai persévéré, et bien m'en a pris puisque A...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

2

What's Wrong With Secretary Kim
Hidelirium_RB
1

Nunucherie cul cul la praline made in Korea

Alors là, je n'en peux plus. Trop, ç est trop. Les kdramas aseptisés de cette envergure en vue d'envahir les foyers du monde entier de leur soft power est une honte au concept même de drama. On voit...

Lire la critique

il y a 1 an

5 j'aime

4

Blue Gate Crossing
Hidelirium_RB
9

Tribullations d'une jeune Taiwanaise

Blue Gate crossing est un film tout en douceur, qui se regarde avec passion et avec nostalgie. Guey Lun-Mei joue le rôle d’une lycéenne un peur rude, Maeng Kerou. Elle est très touchante dans son...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime