Bye bye Blackibrd

Avis sur Adieu, ma jolie

Avatar lonevulve
Critique publiée par le

Un long métrage adapté d'un roman qui semble avoir servi d'inspiration pour Audiard par ses dialogues ("belle comme une culotte de dentelle", "mes finances sont plus basses que le ventre d'un lapin", etc.), voir pour la littérature française avec son atmosphère poisseuse (Simenon ?) ; celle qu'on retrouve dans un Qui Veut la Peau de Roger Rabbit par exemple (sans forcément faire dans la caricature d'ailleurs -ou à peine-, tant elle est déjà forte ici)...

Et qui présente une galerie de personnages hauts en couleur (à commencer par celui du gangster/colosse/italien -dans le désordre-, plus courageux qu'un samouraï), qui font heureusement oublier qu'on n'y comprend pas grand-chose à la fin, quand les intrigues secondaires viennent se greffer à la principale, même si on voit venir le plot twist d'assez loin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 56 fois
1 apprécie

Autres actions de lonevulve Adieu, ma jolie