Affiche Adoration

Critiques de Adoration

Film de (2019)

L'amour comme rempart à la dérive

Adoration nom féminin 1. Culte rendu à un dieu, à des choses sacrées. 2. Amour fervent, culte passionné. Il y a deux types réalisateurs qui tournent en 35mm. Il y a ceux qui font de la merde car pour eux il ne s'agit que d'un gimmick et ceux qui arrivent à en tirer des images superbes. Fort heureusement, Fabrice Du Welz fait partie de la... Lire l'avis à propos de Adoration

19
Avatar Alcalin
7
Alcalin ·

Critique de Adoration par AMCHI

J'aime bien le cinéma de Fabrice Du Welz, sans être parfait ses films sont intéressants à découvrir et il se distingue par son style dans la paysage cinématographique francophone. Avec Adoration, il retourne en Europe après un film américain peu convaincant. Tourné dans... Lire l'avis à propos de Adoration

5
Avatar AMCHI
5
AMCHI ·

Voyage vers la lumière

En 2018 sort Jusqu'à la garde de Xavier Legrand, qui révèle au public un jeune acteur brillant, Thomas Gioria. Alors, en apprenant que ce dernier est à l'affiche d'un intriguant film belge sur l'errance de deux adolescents en pleine nature sauvage, et que le réalisateur est Fabrice du Welz, habitué des personnages un peu fous, extravagants, comme dans son mésestimé Calvaire... Lire l'avis à propos de Adoration

7 1
Avatar Thomas Aunay
7
Thomas Aunay ·

(L'en)nui du chasseur

Fabrice Du Welz, depuis Calvaire en 2005, continue à tracer sa route (atypique) au sein de la production cinématographique française (et belge), et rien que pour ça, et pour sa fièvre cinéphile, et pour son dévouement au septième art, et pour son zèle, et pour sa grande gueule, on l’aime, Du Welz. Mariant le genre à un réalisme dur (dégénérescence sociale, tsunami de 2005, fait... Lire la critique de Adoration

17
Avatar mymp
3
mymp ·

Aimer à la folie

Projet de longue date pour le cinéaste belge, sa trilogie ardennaise constitue le plus gros de sa filmographie qui oscille entre projets plus personnels et films de commandes. En 2004, lorsqu’il débute sa carrière, Fabrice Du Welz signe avec Calvaire un film d’horreur crasseux, sorte de Deliverance à la française, où l’on suit un jeune chanteur perdu dans un village des Ardennes dans lequel... Lire la critique de Adoration

9
Avatar Flaw 70
8
Flaw 70 ·

Sensitif artificiel

Adoration est à ce point conscient de tout, de ses effets de style, de ses mouvements de caméra, de son cadrage volontairement mal cadré, qu’il ne touche jamais l’inconscient du geste pur, tant recherché, impossible à obtenir, ne pouvant être qu’une quête. Là se tient la confusion à l’origine même de l’échec du film : le réalisateur pense qu’une approche « artisanale » du cinéma –... Lire la critique de Adoration

2
Avatar Fêtons_le_cinéma
3
Fêtons_le_cinéma ·

Par amour.

J'ai beaucoup de mal avec le cinéma de Fabrice Du Welz. L'homme est passionnant à écouter, on le sent habité par le cinéma, mais pour ses films dits personnels (Calvaire, Vinyan ou Alléluia), je trouvais ça au mieux mortel d'ennui. J'allais jusqu'à aimer ses commandes, Colt 45 et Message from the king. Mais là, le miracle fut, Adoration, qui conclut sa trilogie (officieuse) des Ardennes, un... Lire l'avis à propos de Adoration

4
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Dans la brume insipide.

Il semble qu’Adoration soit le troisième volet de la trilogie des Ardennes, après Calvaire et Alléluia. J’aime beaucoup écouter du Welz en général, notamment quand il évoque sa passion pour Terreur aveugle, le chef d’œuvre de Fleischer : ça transpire l’amour pour le cinéma de genre. Mais voir un film de du Welz c’est déception sur déception, me concernant. Des intentions chaque fois... Lire la critique de Adoration

2
Avatar JanosValuska
3
JanosValuska ·

L'HORREUR AMOUREUSE

Cette critique et bien d'autres sont disponibles sur https://www.epistemofilms.fr/ avec des photographies. Amour, Maladie, Jeunesse, Fugue, Paranoïa, Famille : Paul et Gloria sont amoureux et décident de s’enfuir, s’extraire du giron autoritaire qui les retient prisonnier, pour vivre leur idylle mais... Lire la critique de Adoration

5 5
Avatar Moodeye
7
Moodeye ·

Au Fil De l'Autre

Pour son quatrième film en tant que réalisateur et scénariste, le belge Fabrice Du Welz vient ici clore sa trilogie des Ardennes commencée avec Calvaire et poursuivit avec Alléluia. Un film qui vient creuser le sillon toujours plus profond d'un cinéaste exigent et sans compromis autour de la thématique de l'amour fou.... Lire l'avis à propos de Adoration

2
Avatar Freddy K
8
Freddy K ·