La guerre des polices

Avis sur Affaires privées

Avatar Ugly
Critique publiée par le

Cette plongée dans la corruption policière au sein d'une brigade de Los Angeles, oppose 2 conceptions de la police et de l'intégrité, c'est un duel mortel fascinant entre un flic pourri jusqu'à la moelle et un inspecteur fraichement promu à la division des Affaires Internes (mal traduit ici par Affaires privées, l'équivalent de notre IGS), bref une opposition totale puisque le personnage de Andy Garcia est un homme intègre, mais froid, sans humour et guidé par son devoir d'enquête, un Latino rigide qui veut réussir son intégration, tandis que celui incarné par Richard Gere est un flic véreux, élégant, séduisant, une sorte de dandy immoral qui bouffe à un tas de rateliers et prêt à commettre des actes ignobles pour se couvrir.
Le réalisateur installe une ambiance hyper tendue qui fonctionne à merveille, entre les 2 opposants, c'est une guerre des polices, mais aussi un jeu du chat et de la souris subtil et vénéneux, avec un enjeu un peu sexuel puisque leurs épouses sont impliquées indirectement. Richard Gere que j'ai toujours trouvé fade et sans trop de consistance, m'a littéralement bluffé dans ce rôle ; mûri, avec rides et cheveux un peu grisonnants, il n'a plus rien du beau gosse de American gigolo, il réussit une composition troublante de ripou cruel et sadique, en affrontant le jeune Andy Garcia au physique sec de Latino, qui peu après les Incorruptibles, trouvait un personnage intransigeant et dont la cote montait inexorablement pour s'imposer définitivement dans le Parrain 3 qu'il tourne juste après. J'ai revu hier ce film, et je monte ma note, séduit par l'ambiance fascinante de ce polar soutenu par un riche casting au sein d' un univers de corruption, d'érotisme et de violence, en dépit d'un final assez convenu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 696 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Ugly a ajouté ce film à 7 listes Affaires privées

Autres actions de Ugly Affaires privées