Tel un pèlerin, Shyamalan traverse encore son désert

Avis sur After Earth

Avatar Konika0
Critique publiée par le

Après l’échec mérité du Dernier Maître de l’Air, Shyamalan relève la tête mais courbe encore l’échine. La SF n’est pas son domaine, pas plus que l’heroic fantasy. On est dans le futur, la terre est devenue hostile à l’humain et donc celui-ci s’est barré sur une autre planète. Sauf que là non plus on ne veut pas de lui. En effet, une sorte de predator en fait son 4 heures. Et c’est là qu’entrent en scène Will Smith et son fiston (à la vie comme à l’écran). Il s’écrasent loin de tout. Ils sont seuls, perdus, n’ont pas assez de vivre et surtout, le padre est blessé et immobilisé. Ça va être au môme d’aller chercher la balise de détresse envers et contre tout. Disons-le d’emblée, le problème majeur du film est son casting. Le film repose sur leur prestation et elle n’est pas bonne. Pire, elle agace. Mais ce n’est pas le seul écueil. Il faut parler ici de la gestion calamiteuse de la photo. Tout est filmé sur fond vert (ce que je déplore souvent) et l’éclairage des personnages n’est pas en accord avec le décor en CGI, ça saute aux yeux. Dès lors, tout paraît faux. Du point de vue du scénario, ça pèche aussi. Linéaire et rappelant toujours quelque chose (Predator, Starship Troopers, …), il n’est pas inintéressant mais il ne parvient pas à immerger pleinement le spectateur. En bref, tout ça ne fait pas un mauvais moment mais ce n’est certainement pas une réussite. Shyamalan se plante encore une fois mais on lui pardonnera car deux ans plus tard il signera son vrai retour aux sources.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Konika0 After Earth