Affiche After Hours

Critiques de After Hours

Film de (1985)

La Comédie urbaine.

On n’attend pas forcément Scorsese sur les terres risquées de la comédie, à moins qu’elle ne soit le prétexte à un rire plus grinçant, comme c’est le cas avec La Valse des Pantins. Pourtant, avec After Hours, c’est bien ce genre que le cinéaste prend à bras le corps, et pour un résultat proprement jubilatoire. La... Lire la critique de After Hours

63 1
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Soho what?

Scorsese a voulu s'amuser. Je ne vois que cela pour expliquer un tel enchaînement de situations improbables. Il faut voir comment ce cher Griffin Dunne joue ici de malchance, alors qu'au départ ce pauvre informaticien essaie juste de revoir une jeune femme (incarnée par la charmante Rosanna Arquette) croisée dans un café. Mais ce qui aurait dû n'être qu'une rencontre assez rapide va se... Lire la critique de After Hours

36 13
Avatar Gothic
7
Gothic ·

New York by night

Une nuit épique dans le quartier de Soho, ou comment un simple rencard d'un petit informaticien peut se transformer en descente aux enfers. A mon sens, la plus grande réussite de Scorsese dans ce film est d'avoir réussi à conserver la vraisemblance globale du film (après tout, ça pourrait peut-être arriver à quelqu'un qui a cassé un miroir sous une échelle un vendredi 13!) tout en y... Lire l'avis à propos de After Hours

37 2
Avatar fabtx
8
fabtx ·

Loufoque et déjanté: surprise!

A l'étonnement du début a succédé une hilarité contagieuse qui nous a vus plus d'une fois hurler de rire ! Je ne connaissais pas Scorsese sous ce jour, et j'avoue que la découverte aura été plutôt positive : Griffin Dunne y est pour beaucoup, victime impuissante des êtres et des lieux dans une histoire rocambolesque qu'il anime de façon géniale : fauché, trempé, pourchassé pour finir en "objet... Lire la critique de After Hours

49 21
Avatar Aurea
7
Aurea ·

Critique de After Hours par limma

Sur un scénario de Joseph Minion un film de Scorsese toujours aussi étonnant, petit budget, liberté d'action, il délaissera son acteur fétiche pour un interlude dans sa filmographie. Efficace quand il s’agit de filmer la violence, le cinéaste nous avait quand même servi une Valse des pantins jouissive et l’on retrouve ici une certaine légèreté, des moments d’humour pour une... Lire la critique de After Hours

23
Avatar limma
8
limma ·

"Après l'heure... C'est plus l'heure !" (!) SPOIL WARNING (!)

Ce dicton, Paul aurait sans doute dû le méditer sérieusement avant de se lancer, après une dure journée de labeur, à la poursuite de Marcy, pour ce qui deviendra la pire nuit qu'il ait jamais vécu. Son calvaire, c'est un peu "L'horloge" de Baudelaire mis en images : un condensé, en une nuit, de l'existence d'un être humain, avec ses amours, ses perditions et ses souffrances, et le temps qui... Lire l'avis à propos de After Hours

22
Avatar Psychedeclic
8
Psychedeclic ·

Le calvaire du yuppie stressé

Hors d’haleine, harassé, assommé par une accumulation de galères invraisemblables, Paul Hackett tente d'échapper à une milice qui semble vouloir sa peau. Comment en est-il arrivé là ? Au départ tout était simple. Il suffisait de sortir un stylo pour noter le téléphone d’une belle inconnue. Et puis tout s’est mis à dérailler : le stylo ne voulait pas écrire, le prix du ticket de métro avait... Lire la critique de After Hours

17 2
Avatar Thaddeus
10
Thaddeus ·

Un délicieux OVNI.

Loin d'être le film le plus connu de la filmographie foisonnante de chefs-d'oeuvres de Scorsese, After Hours se révèle être pourtant un bijou de comédie à la fois absurde et sarcastique, la caricature d'un New York (Soho plus exactement, un véritable fief artistique) si cher au réalisateur natif de cette même ville. On suit donc les péripéties nocturnes d'un jeune programmeur informatique au... Lire l'avis à propos de After Hours

14 3
Avatar Soprano
8
Soprano ·

Scorsese Nuitey

D'habitude, moi, je critique là ou ça me dit "personne n'a fait de critique/positive négative, faites le" et qu'il se trouve que justement j'ai l'avis non exprimé. Ça c'est parce que j'aime bien me la jouer. Sauf que la je pouvais pas y aller de mon gros 10 et me barrer l'air de rien. Y a un moment, Beefheart, faut que tu t'expliques, 10 c'est beaucoup, faut quand même noter que c'est pas si... Lire la critique de After Hours

12 3
Avatar Beefheart
10
Beefheart ·

Sacrée soirée

After hours possède toute la fougue de Martin Scorsese, à cela près qu’elle n’est, pour une fois, pas mise à contribution d’une violence sanguine radicale. Troquant le frisson des fusillades pour l’enthousiasme d’un rire volontaire, il livre sa version d’une soirée manquée, et ce, dans les moindres détails. Car s’il ne faut pas prendre le risque de trouver une once de rationalité dans... Lire la critique de After Hours

11
Avatar oso
7
oso ·